AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Unité de soutien Omicron Xinu

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Unité de soutien Omicron Xinu   Sam 18 Sep - 16:07

.:NOM:. Unité autonome Omicron Xi Nu (dite "OMICRON")
.:SEXE:. Indifférent
.:RACE:. Robotique
.:AGE:. Zéro
.:PROFESSION:. Unité autonome
.:STATUT:. Nouveau colon
.:ORDRE RELIGIEUX:. Donnée erronée.

.:TAILLE:. 1m53
.:POIDS:. 95kg

.:DESCRIPTION PHYSIQUE:.

Appel de procédure.
Chargement de l'enregistrement.
Lecture.


Le design n'a pas été un élément essentiel durant la phase de conception d'Omicron... Les contraintes technologiques sur Zadir étaient si grandes que j'ai perdu la majorité de mon temps à lui inculquer les fonctions de base avec les moyens de cet univers. Deux petites cheminées permettent l'évacuation de la vapeur (la seule énergie assez rentable ici, hélas), et un ronronnement continu s'échappe de sa carcasse lorsqu'il est en fonctionnement. J'ai utilisé pas mal de pièces de récupération pour confectionner sa coque, modelée à partir d'une armure que j'ai trouvée dans un bazar. Tout en métal et en caoutchouc, le bonhomme devrait être assez résistant aux chocs. Sa petite taille et sa conception sphérique m'ont permis d'abaisser un peu son centre de gravité et de palier aux éventuels défauts d'équilibre que l'automate pourrait avoir. Il enregistre les informations par deux unités secondaires situées sous son casque : Xi et Nu.

Chargement des images.
Chemin d'accès à Xi trouvé : http://chrislazzer.deviantart.com/art/Klik-Orbis-Observer-143831073?qj=1&q=boost%3Apopular+steam+robot&qo=376
Chemin d'accès à Nu trouvé : http://chrislazzer.deviantart.com/art/Klik-Cog-Cleaner-143830699?qj=1&q=boost%3Apopular+steam+robot&qo=277


S'il n'est pas très agile, je pense qu'Omicron est à même de compenser ces défauts par sa technologie et sa force (trois fois supérieure à la moyenne humaine, c'est tout ce que j'ai pu faire avec de la vapeur !). Je n'ai pas eu le temps d'intégrer son armement, c'est dommage...

Fin de l'enregistrement.


.:DESCRIPTION MORALE:.

Appel de procédure.
Chargement de l'enregistrement.
Lecture.


Omicron est une machine. Il ne dispose pas de sentiments comme vous et moi... Il serait terriblement naïf de votre part de voir de la compassion dans l'un de ses gestes. L'idée même que cette pensée ait pu vous effleurer me fait doucement sourire. Ha, les idéalistes...
Mon unité autonome dispose en revanche d'un programme lacunaire pour palier aux différentes situations qu'elle pourrait rencontrer. Ses réactions sont soumises à des algorithmes sociaux ou purement mathématiques selon les cas, un travail fastidieux qui m'a coûté plusieurs années pour être repris à la main. Dans mon monde, on avait des ordinateurs pour faire ça au moins !
Sa reconnaissance faciale n'est pas encore très évoluée, de même que certaines notions de priorité que je n'ai pas eu le temps de coder complètement... Mais la plus importante partie de mon travail fut de lui intégrer un programme de codage, il se résume en ces quelques étapes : Observation, Analyse, Test, Ecriture & Mémorisation. OATEM, un petit bijou qui a bien failli me tuer au travail, haha... Mais je peux être sûr d'une chose, au moins. Omicron saura évoluer et ça... C'est un peu comme la garantie que mes efforts n'ont pas été vains.

En bref, et pour vous décrire avec des qualités incorrecte car typiquement humaines, je dirais qu'Omicron est curieux. Il ne dispose pas de ce qu'on pourrait appeler le courage, sa technologie est bien trop importante pour que je le laisse se sacrifier pour n'importe qui, allons. De ce fait, il est doté de tout en éventail de réactions défensives face au danger, et de réplique si besoin est. Je suis conscient qu'il aura besoin d'humains pour s'en sortir, et lui ai donc inclus quelques comportements archaïque de sociologie... A vous de faire avec.

Fin de l'enregistrement.


.:DESCRIPTION DU MONDE DE PROVENANCE:.

Appel de procédure.
Chargement de l'enregistrement.
Lecture.


Il y a un véritable fossé entre Zadir et là d'où je viens. Je ne sais pas s'il y a des déserts sur ma planète, mais je n'en ai en tout cas jamais vu... Il y a énormément d'eau chez nous, à tel point qu'à peine 15% du globe est habitable. Heureusement, les hommes de chez nous sont extrêmement intelligents et nous avons vite appris à combattre la nature avec ce notre inestimable cervelle. Nos ancêtres ont éradiqués les multiples espèces de lézards qui proliféraient sur la terre, afin de s'accaparer le territoire. Une fois ces prédateurs disparus, notre civilisation a connu une expansion comme vous n'en verrez certainement jamais chez vous. Bien que les femmes étaient limités à deux enfants, la population s'accrut au fil du temps et la place devint un problème majeur. Des cités titanesques ont émergé un peu partout, et nous avons parfois, au contraire, construit sous l'eau des dômes sous-marins très énergivores...
Nous nous sommes beaucoup battu pour quelques hectares à cultiver. Cinq nations majeures se partageaient le gâteau, jusqu'au jour où trois d'entre elles s'allièrent contre une. C'est ainsi que débuta en 1235 de l'ère d'Homide la grande période de révolution de l'armement, avec la naissance des méchas et autres colosses de métal. L'homme a vite été relégué à une place mineure dans les affrontement, passant d'assistant à simple contrôleur lorsque l'on a inventé assez de machines pour gérer les premières. Finalement, les guerres n'étaient plus qu'un soucis d'argent et peu de sang coulait lors des affrontements. Ça n'a plus été le cas lorsque les plus faibles nations n'ont pas su résister aux assauts, et que des mégalopoles entières furent ravagées. Mais ça faisait moins d'habitants ) nourrir, et un nouvel espace pour cultiver ou étendre les industries de pointe. Le plus faible finit toujours par être mangé, et il ne reste déjà plus que trois nations en lice à l'heure actuelle... Enfin, avant que je ne me retrouve dans cet autre monde.

Fin de l'enregistrement.



.:HISTOIRE:.

Appel de procédure.
Chargement de l'enregistrement.
Lecture.


J'étais tranquillement dans mon laboratoire quand je me suis retrouvé dans ce monde. En fait, je suis chercheur en robotique d'assistance depuis plus de trente ans maintenant. Mais pour commencer par le début, je m'appelle Arhold Stivenson, 65 ans, trois fois divorcé et père de deux enfants.
Une cause principale de mes échecs sentimentaux a toujours été mon implication dans mon travail. Je suis un génie, c'est plus fort que moi... Il faut que j'expérimente, et que j'élabore des systèmes toujours plus complets qui rivalisent avec cette intelligence humaine encore jamais égalée à ce jour ! Je ne me suis jamais beaucoup investi dans le matériel militaire, c'est un fait. Non par principes, mais plutôt par soucis d'éthique : ces machines de guerre sont beaucoup trop rustiques pour moi et leurs fonctions primaires ne m'intéressent en rien. Moi, je travaille dans le soutien. Mes robots secondent les pompiers dans leur taches, exécutent les opérations commandées par les chirurgiens, réparent les méchas endommagés... Ils sont utiles, quoi.
Ça a été une grande avancée lorsque les premiers robots autonomes sont apparus. J'avais bien cinquante ans à l'époque, mais j'ai toujours l'impression que ça date d'hier... Des collègues à moi étaient parvenus à reproduire avec une finesse encore jamais égalée cette faculté typique à l'homme d'analyser et comprendre son environnement, et d'y ajouter une connotation liée à son vécu. De là, je me suis lancé dans la construction d'androïdes, notamment la création de partenaires sentimentaux qui me apaisaient un peu mes lacunes dans la matière. J'étais en plein travail sur Betty4 quand j'ai eu comme un bug. Une sorte de téléportation, dans un autre monde.

Sauf que mes cachets, eux, n'étaient pas venus avec moi. Je me suis retrouvé dans une cité en plein milieu du désert, pantelant, n'ayant emporté avec moi que se dont j'étais vêtu, et des quelques bricoles que j'avais dans ma poche. Vous devez savoir que les petits problèmes de pollution de mon mon monde ont causé certaines déficiences immunitaires chez les nôtres... En bref, je savais qu'à la moindre maladie j'allais mourir dans ce monde. Moi, et toute ma connaissance. C'était impensable.
C'est dans ce soucis de pérennité que je me suis lancé dans la construction d'OMICRON, son nom étant tiré de l'alphabet grec (j'ai commencé à ALPHA à sa première version, c'est dire !). J'ai travaillé plusieurs années sur lui, dans la crainte continue de mourir le lendemain... J'ai tenu longtemps on dirait, vu que j'ai eu le temps de faire ces enregistrements que vous écoutez. J'ai pioché dans les technologies locales ce qu'il me fallait pour créer mon robot, utilisant ce que j'avais dans ma poche pour palier au reste du problème : une clef de stockage de données, quelques piles, des trombones, mon téléphone (qui m'a servis d'ordinateur, finalement), etc... Je pense que l'unité OMICRON en a pour un an de vie, avec le matériel que j'ai pu fournir. Je crains que ce ne soit à elle de se débrouiller pour augmenter ce laps de temps et... Évoluer, encore et toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Les Dieux

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Unité de soutien Omicron Xinu   Sam 18 Sep - 16:25

OHOH TROP BON


Et t'as pondu tout ça en moins d'une journée seulement?
Félicitations! *Tout contente*

Y'a tout!
Encore bravo!
J'adore!

Fiche validée, n'oublie pas de poster au Katiik pour commencer l'aventure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Unité de soutien Omicron Xinu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messages de soutien
» Les unités de la Garde Imperiale
» [Questions de règles] Transports assignés / Unité SM séparée
» soutien d'orque
» Rohan quelques questions sur certaines unités.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zadir :: [HRP] Vers Le Monde Réel... :: Autres :: Archives-
Sauter vers: