AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un terrible duo

Aller en bas 
AuteurMessage
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Un terrible duo   Sam 16 Oct - 22:57

Les deux majestueuses porte d'acier s'ouvrirent dans un bruit effroyable. Eole se reveilla, et aprés s'étre habilé il masqua son visage avec son écharpe.
Touts les nomades dechargèrent les offrandes, s'installèrent autours de l'autel et commencèrent leurs priéres.

Lezard observa le troupeau de brebis implorer leurs berger, il avait un petit rictus, et se promena dans le tombeau éxaminant les diverses representaions des dieux.
Eole s'approcha de lui et lui dit:

-De tous, il n'y a que Kamec que je respecte... Mais cela ne m'empécherai pas de lui prendre sa place. Et je me ferais bien Ehjam.
Il sourit et eu un léger rire. Il n'avait aucune marque d'aggressivité dans sa voix de semblais calme. Il était calme, et blessé, et suivait Lezard. Si il voulait partir, il le suivrait.
Le tombeau était immense, il s'étendait sur des kilométres et les deux hommes s'étaient enfoncés dans les profondeurs du sanctuaire et n'était plus à porté de vu des nomades. Seul la guerisseuse les avait suivit mais pas assez discrétement pour échapper aux deux zadiriens. Ils s'éloignèrent l'un de l'autre et Lezard la paralysa, il n'y avait personne en vu, elle s'évanoui et Valeth devait la porter, au vu des bléssures d'Eole il ne pouvait que marcher.
Il s'adressa à Lezard avec un ton amusé:

-Je t'accompagne, quoi tu es comme projet, quelque soit tes motivations, je viens avec toi!
Eole avait compris que son compagnon avait déjà un plan pour s'enfuir et il était trop curieux pour le laisser partir.

-Je la porterai quand je serais plus en forme car tu n'es pas assez fort pour la trimballer partout.

Cependant, les nouvelles de leurs presences s'étaient déjà rependu que dans tout le tombeau le bruit de l'armée se faisait entendre. On entendait les gens hurler et les soldats fouiller les lieux.

-Vite planquons nous !

Ils étaient tout les deux aussi surpris de l'arriver de l'armée zadirienne et commencèrent à charcher une cachette. A partir de maintenant, ils étaient deux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Mar 19 Oct - 19:59

Pour la première fois, Lezard Valeth était entré dans la demeure de l'un de ses ennemis. Ayant passé toute sa jeunesse à l'Académie et élevé par des non-croyants, il n'avait jamais eu le loisir de pénétrer dans un quelconque temple.

Cependant, il n'était pas ignorant des pratiques religieuses, et était conscient de l'importance d'un lieu de culte comme le Tombeau de Kamec dans la religion zadirienne. Ces lieux de culte, considérés comme sacrés, étaient restés vierges de toute forme de crime depuis de nombreuses années. Une infraction en lieu saint de la part d'un Colon, quelle que soit sa gravité, était accompagnée du plus haut de sanction dans la loi zadirienne, qui était cependant plus clémente envers les Nouveaux Colons.

Ainsi, des décennies étaient passées depuis la dernière infraction enregistrée dans un temple, même les hérétiques ne s'y risquant pas. Cet interdit, en plus de préserver la paix absolue des lieux saints, permettait de protéger plus efficacement les reliques qui y étaient vénérées. En effet, les temples étaient tous bâtis sur les lieux d'apparition d'objets soit-disant d'origine divine, sur lesquels reposait l'intégralité des pratiques cultuelles en hommage au Dieu qui avait créé cette relique. Ils étaient ainsi sujets à une surveillance très étroite, seuls les Hauts Prêtres ayant l'autorité nécessaire pour les approcher.

Et si la foi religieuse à Zadir était basée en partie sur ces reliques... Qu'adviendrait-il si l'une d'elles était volée ? D'autant qu'elles présentaient un autre avantage : D'après les écrits d'un ancien Haut Prêtre, reconverti à la pratique magique et alchimique des "hérétiques", il semblerait que ces objets puissent agir comme source d'énergie importante dans le cadre de l'incantation d'un quelconque sortilège.

Grâce à cette arme, Lezard Valeth pourrait facilement fausser compagnie à ses "amis", tout en instaurant un climat malsain autour des cultes de Zadir.

Dans cette optique, il était entré dans le Tombeau, se contentant tout d'abord d'observer les ignares serviles en pleine prière, avant d'aller flâner discrètement du côté des sous-sols.

Il récupérait peu à peu ses capacités physiques, et se jugeait désormais apte à utiliser une magie de défense et d'attaque mineure, qui devrait pouvoir lui permettre d'ouvrir une brèche dans le système de sécurité autour de la relique. Cette dernière lui serait utile dans sa fuite : En effet, les sortilèges de transport dans l'espace dont il se servait souvent ne lui seraient pas accessibles dans l'immédiat, absorbant une quantité d'énergie trop importante.

Lezard Valeth s'était donc éclipsé discrètement, mais n'avait pu fausser compagnie à toute la tribu. Le Seigneur des Vents l'avait suivi ouvertement depuis le hall d'entrée, et ne semblait pas vouloir l'abandonner. Sa compagne, elle, semblait les avoir pris en filature, ne comprenant pas qu'ils l'avaient repérée depuis longtemps. Excédé par cette marche silencieuse, Lezard Valeth se retourna et marmonna quelques mots tout en fixant la cachette de la nomade. Celle-ci s'effondra sur le sol, complètement paralysée. Elle était de faible constitution, et ne disposait d'aucune connaissance magique, le sort mineur avait donc atteint un effet optimal en figeant totalement l'organisme de la jeune femme.

Lezard Valeth la souleva, s'aidant d'un léger sortilège de lévitation. Le Lithien, très amusé, l'observait en souriant.

-Je t'accompagne, quoi que tu aies comme projet, quelles que soient tes motivations, je viens avec toi ! Je la porterai quand je serai plus en forme car tu n'es pas assez fort pour la trimballer partout.

Il n'était pas dans la nature de Lezard Valeth de faire la charité à ses victimes, mais il avait ressenti l'approche du problème : L'armée avait fait son entrée dans le Tombeau, probablement à la recherche des deux fugitifs. Et les soldats n'hésiteraient pas à ouvrir le feu contre eux, une dérogation à la prohibition de la violence dans les lieux saints étant généreusement accordée lorsqu'il s'agissait de capturer des hérétiques. Les deux hommes devaient donc effacer leurs traces, afin d'échapper les plus longtemps possible aux soldats.

Si Lezard Valeth était capable de se défendre, le Seigneur des Vents, épuisé par son récent exploit, ne serait rien de plus qu'un boulet dans une échauffourée. D'autant que, même en pleine possession de ses moyens, le peu d'air présent dans les galeries aurait considérablement amoindri ses pouvoirs. Il aurait pu l'abandonner, voir même le tuer aisément, mais Lezard Valeth n'était pas prêt à abandonner un si bon sujet d'expertise. D'autant que le sujet semblait vouloir sympathiser, et un allié de poids ne serait pas de refus.

Si, comme il s'y attendait, la relique du Tombeau était assez puissante, il parviendrait à transporter rapidement deux hommes.

Il avait pressé le pas, suivi de son acolyte, et cherchait désormais un endroit où se dissimuler. Les soldats avaient en effet un avantage non négligeable : ils connaissaient le temple, et les auraient rejoints avant qu'ils aient pu retrouver la relique.

Arrivés à un croisement, Lezard Valeth eut une idée qui ne ferait pas plaisir à son complice. Il souhaitait se débarrasser de son fardeau, et autant le faire pour tromper les soldats. Il enjoint son compagnon de l'attendre, et se dirigea rapidement dans la galerie de gauche. Il augmenta brusquement la puissance de son sort de lévitation, qui envoya le corps valdinguer loin dans le couloir. Il ajouta quelques illusions représentant des tâches de sang en ligne, comme si l'on avait traîné le corps dans ce couloir, sur une certaine distance, afin de faire croire à leurs poursuivants qu'ils avaient suivi ce chemin. Le subterfuge ne serait pas efficace bien longtemps, mais ils pourraient peut-être gagner du temps.

Il rebroussa chemin jusqu'au croisement, où son compagnon l'attendait, l'air vaguement inquiet. En voyant que Lezard Valeth ne portait plus le corps, il s'écria :

-Qu'en as-tu fait ?!

-Du calme. Elle nous servira de leurre. Ses jours ne sont pas en danger, le sortilège sera levé dès que nous auront quitté le temple. Tu seras libre de la kidnapper quand tu voudras, lorsque nous serons dehors.


Loin derrière, un bruit de course se faisait entendre. Ils partirent rapidement vers la droite, s'enfonçant encore davantage dans les profondeurs du Tombeau de Kamec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Ven 22 Oct - 21:28

Un corps flottant et du sang dans un couloir.... Eole se demandait ce qui l'avait poussé à vouloir faire copain-copain avec cette abruti.

-Va la récupérer triple idiot. C'est notre otage, en plus elle connait les lieux !

Il disait cela sur un ton froid et plat. Même Dédale se serai perdu dans le tombeau de Kamec, il était certes un chef d'œuvre d'architecture mais il était surtout immense et s'étendait sur des kilomètres.

Les soldats cherchaient, interrogeaient les fidèles et prêtres les sommait de ranger leurs armes et de ne pas diffuser la panique dans ce lieux. Ils étaient autorisés. Et le prêtre pria Kamec de toute sa foi de leurs venir en aide (aux fidèles pas aux soldats) .

Eole avait récupéré la jeune demoiselle toujours inconsciente et, comme elle lévitai, n'avait besoin que de la pousser ou de la tirer selon les besoins. Ils parcoururent tout les deux (trois....) les couloirs jusqu'à porter leurs dévolus sur une petites porte de bois, apparemment un placard ou une petite pièce.

Derrière, des escaliers ils montaient, mais où? Ils s'engagèrent rapidement à le monter et arrivèrent dans une salle,de chaque cotés une rangée de lit certains occupés d'autre... bah vide.

Il le traversèrent le plus vite possible sans faire de bruit. Lezard était légèrement devant et ne s'aperçut pas tout de suite que son compagnon n'était plus là, mais le corps flottant, lui, était toujours là. Il chercha le maitre des vents du regards jusqu'à se que Eole sorti du petite salle à la droite de Lezard avec les habits de deux fidèles fraichement étranglés dans leurs sommeil.

C'était toujours mieux que rien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Sam 23 Oct - 19:49

-Va la récupérer triple idiot. C'est notre otage, en plus elle connait les lieux !

-Une gamine comme elle peut-elle réellement connaître les souterrains du Tombeau ? Membre d'une tribu sans influence, et particulièrement jeune. Aucune chance que ça arrive. Mais je reconnais son utilité en tant que bouclier. Libre à toi de t'encombrer.


Avait-il réellement la capacité de réfléchir et de raisonner, aux dépens de ses sentiments ?

Après ce léger différent, les deux complices avaient continué leur chemin, s'enfonçant toujours plus dans les profondeurs. Lezard Valeth ne connaissait pas l'emplacement de la relique, mais il était certain qu'elle se trouvait au plus profond du temple. Il fallait donc descendre. Le plus profond possible.

Quelques temps après, une petite porte avait attiré leur attention. Ils s'y étaient faufilés discrètement, découvrant qu'ils se trouvaient dans une sorte de dortoir, où se reposaient quelques prêtres.

Ceux-ci dormaient profondément, et Lezard Valeth avança prudemment. S'ils se réveillaient, ils pourrait tout de même les neutraliser, mais mieux valait ne pas dépenser d'énergie inutilement. Arrivé de l'autre côté de la salle, il s'aperçut que son compagnon avait disparu. La femme flottait devant une porte grande ouverte, son porteur étant certainement entré dans la salle adjacente.

Un prêtre remua dans son sommeil. Lezard Valeth l'observa plus précisément. Il savait que les prêtres du panthéon se mutilaient et subissaient des déformations physiques du fait de leur fanatisme. Celui-ci semblait d'ailleurs particulièrement fidèle. Son visage était en effet complètement déformé, inhumain. Les autres dormeurs étaient eux aussi mutilés, mais de façon différente et sur d'autres parties du corps.

Comment un homme pouvait-il en arriver là ? Ces idiots étaient si endoctrinés et fanatisés qu'ils ne réfléchissaient même plus par eux-même.

Eole sortit enfin de la salle. Il portait deux tuniques de prêtre. Lezard Valeth dut reconnaître qu'il lui arrivait vraiment de réfléchir, parfois. Le Lithien arrivé à sa hauteur, il lui arracha la tunique en souriant, avant de chuchoter :

-Excellente idée.

Ils sortirent de la salle et enfilèrent rapidement les deux grandes toges, par dessus leurs habits. Ils auraient bien pu passer inaperçu, mais n'arboraient malheureusement aucune déformation physique, ce qui les décrédibilisait nettement. Mais ce déguisement ferait illusion facilement, devant des soldats.

Ils finirent par tourner le dos à la porte. Un borborygme retentit.

Lezard Valeth tourna les talons et entrouvrit la porte. L'un des prêtres s'était redressé sur son lit. Il ne put s'empêcher de constater que celui-ci disposait de superbes atouts dans son métier. De telles horreurs devaient faire bien des envieux parmi les prêtres.

Peau flasque, déformation du visage et des bras, décomposition, regard vide... Décomposition et regard vide ? Caractéristiques d'un Revenant. En tant qu'habile nécromancien, Lezard Valeth savait reconnaître un Revenant, car il en avait invoqué à plusieurs reprises.

Et cet homme n'était pas un prêtre, mais un Revenant. Comment avait-il pu manquer ce détail, lorsqu'il avait traversé la salle ?

Les trois autres prêtres se redressèrent de la même façon. Et les Revenants étaient particulièrement "contagieux". D'autant que seul celui qui les avait invoqués était capable de les exorciser.

Lezard Valeth pourrait les détruire, mais il faudrait tout d'abord découvrir leur point faible. Il passa la main dans la salle et marmonna :

-Prismatic Missil !

Si la lumière était efficace, il le saurait rapidement. Rugissement. Pas le temps de recommencer.

Lezard Valeth se retourna vers son compagnon, et s'écria :

-Dépêche-toi de fuir, si tu veux survivre !

Il tourna les talons et s'enfonça dans la galerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Dieux

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Lun 25 Oct - 21:17

Il eut une sorte de râlement général et sourd de la part des zombies qui furent, pendant quelques temps, éblouis par cette lumiére intense.

Cependant, lorsque le noir réapparut, ils recommencérent leurs grognements puants et s'approchérent avec une lenteur qui leurs est bien familiére, sur les être vivants à leur portée.
Le Faiseur de Lumiére Blanche étant déjà parti, ils se tournérent donc vers l'individu uni-ailé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Mar 26 Oct - 18:37

Lézard avait gaspillé un sort, mais au moins les deux fugitifs savaient que c'était inéfficace.
Tout le tombeau résonnait d'hurlements et de fracas.
L'objectif actuel était de trouver une sortie, ils couraient les couloirs et traversèrent les salles une à une repoussant tant bien que mal les opposants. Quand finalement, ils arrivèrent dans une petite bibliotheque.
Eole, par réflexe, ferma la porte et aprés l'avoir barricadée posa ses fesses sur le sol et lacha un grand et long soupire.

Il était fatigué et ces salopries couraient. Lezard inspectait la piéce, elle était circulaire et en hauteur. Les livres couvraient le mur sur des dizaines de metres de haut. Seul les immenses échelles permettait l'accés au plus haut ouvrages. Et au centre, il n'y avait la place que pour trois bureaux.

Eole s'assis sur la chaise la plus proche, il respira et regarda les ouvrages. Il dit:

- "Kamec, mon pére", "Le royaume divin". C'est la bibliothéque des prétres d'ici, apparamment.


En feuilletant les pages, il dit en rigolant:

-"Kamec, de toute sa magnificence, leva sur la terre les vents et réduit au silence toute l'armée des hérètiques guerriers venus piller sa demeure". Et chez lui c'est exploit, débutant !

Eole avait des forces, même si courir l'avait fatigué mais il se sentait un peu inutil car il n'y avait pas de vent et qu'il était trop blesser pour se donner dans un pugilat légendaire contre ces montres.

Aprés inspection, la seule porte était celle par laquelle ils sont rentré mais elle tiendrai aux assauts des trucs sur pattes qui voulaient les manger. Il venait de se rendre compte qu'il avait oublier l'otage dehors il s'eclama:

-Tant pis, elle était mignionne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Sam 30 Oct - 18:17

Les deux fugitifs avaient couru plusieurs minutes, s'enfonçant toujours plus dans les souterrains.

Ils arrivèrent enfin dans un endroit calme, une petite bibliothèque, dont le Seigneur des Vents s'était empressé de fermer la porte. Les livres s'entassaient par milliers sur des étagères de dizaines de mètres de hauteur.

Lezard Valeth observa la barricade de fortune installée par le Lithien. Elle tiendrait quelques temps face aux Revenants, ce qui lui permettrait de réfléchir tout en se reposant le corps.

Qui avait pu transformer tant d'êtres vivants en Revenants ? Il s'agissait d'un acte de magie obscure de haute volée, et même un nécromancien de la classe de Lezard Valeth n'en serait pas capable. Invoquer un "mort-vivant" n'était pas spécialement difficile, mais changer tant de vivants en si peu de temps... Ils avaient traversé de nombreuses salles avant d'arriver ici, et les trois prêtres du drtoir n'étaient pas les seuls victimes.

Les mages responsables d'un tel maléfice devaient être nombreux, et chacun aussi puissant que lui. Autrement dit, personne dans ce monde n'en était capable. Seul une entité à la puissance magique incommensurable aurait pu parvenir à un tel résultat. Les Dieux étaient, semble-t-il, très capricieux ces derniers temps.

Mais cela les avantageait. Une partie des soldats à leur recherche avait certainement été transformée, de même qu'une partie des prêtres. Ils ne seraient donc plus recherchés, et atteindraient la salle de la relique sans encombre. Du moins, s'ils découvraient le point faible de ces Revenants.

Ceux-ci disposaient toujours d'un point faible élémentaire, qui dépendait de celui qui les avait invoqués. Lumière, ténèbres, eau, terre, feu ou air. Il s'agissait généralement de la lumière, mais ce n'était visiblement pas le cas. Lezard Valeth devrait donc lancer des sortilèges jusqu'à ce que l'un d'entre eux fonctionne. Tout en évitant le contact avec eux, ce qui les condamnerait, lui et son "ami", à une rapide décomposition. Une fois leur point faible découvert, les Revenants ne pourraient plus les approcher.

-Tant pis, elle était mignonne...

Visiblement très déçu, le Lithien ne parlait plus des livres religieux qui traînaient autour de lui. Amusant. Car le corps de la jeune nomade n'était nulle part dans la salle. Dommage, il aurait pu s'en servir comme cobaye...

Soudain, un grondement sourd se fit entendre. Les deux hommes se levèrent brusquement, balayant la salle du regard.

Un pan des étagères s'enfonçait lentement dans le mur. Lezard Valeth se posta rapidement de l'autre côté de la salle, prêt à bombarder magiquement n'importe quel arrivant. L'étagère coulissa ensuite sur la gauche, toujours aussi lentement et laissant désormais apparaître un étroit passage. Une construction telle que le Tombeau de Kamec disposait forcément de nombreux passages dissimulés tels que celui-ci.

Un homme, habillé en prêtre et visiblement paniqué, se faufila dans l'embrasure, avant de tendre la main vers un livre situé juste à la droite de l'ouverture, sur l'étagère qui n'avait pas bougé. Un hurlement se fit entendre. Il tira fébrilement sur le livre en question, ce qui eut pour effet d'inverser le mécanisme, toujours aussi lentement. L'homme s'éloigna rapidement du passage qui se refermait, fixant toujours l'embrasure. La tête et le buste d'un Revenant y apparurent brusquement, trop tard, malheureusement pour lui.

La bibliothèque qui revenait à son état initial écrasa littéralement la poitrine de la bête. Le buste qui avait pu se faufiler dans l'ouverture se détacha du reste du corps, tombant mollement sur le sol. La tête hurlait toujours, et le prêtre, qui continuait de reculer, remarqua enfin les deux hommes, toujours vêtus de leurs toges de prêtre.

-Mes frères... Quel est ce désastre... Si Kamec...

Il trébucha, puis tenta de se redresser avant de s'évanouir. Étonné, Lezard Valeth s'approcha prudemment de lui, et constata qu'il ne présentait aucun symptôme de contamination. A l'autre bout de la pièce, une tête, deux épaules et un bras s'agitaient vainement, sans cesser de hurler.

De l'autre côté du mur coulissant, de nombreux coups se faisaient entendre, de même que de nombreux hurlements. Fort heureusement, les Revenants étaient stupides.

Lezard Valeth ne croyait pas à sa chance. Il avait gagné, du même coup, un cobaye ainsi qu'un guide.

Il s'approcha lentement de la tête qui se débattait sur le sol, et entreprit d'en tester les faiblesses. Un minuscule éclair ainsi que quelques gouttes d'eau n'eurent pas le moindre effet. Une flammèche, en revanche, désintégra une partie du bras, la tête hurlant toujours de plus belle.

-Fire Lance.

Le morceau de Revenant fut rapidement calciné, ne laissant qu'un tas de cendres sur le sol.

-Ils craignent les flammes ! lança-t-il à son collègue, penché sur le prêtre. Il nous aidera à nous diriger, fabriquons quelques torches avec des pieds de table, en attendant qu'il se réveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Sam 30 Oct - 22:37

Eole aimait lire c'était une passion et il lisait au hasard des livres, il ne cherchait rien de particulier, il laissait courir sa curiosité.

-Ils craignent les flammes ! lança-t-il à son collègue, penché sur le prêtre. Il nous aidera à nous diriger, fabriquons quelques torches avec des pieds de table, en attendant qu'il se réveille.

Eole se retourna vers Lézard en riant et dis:

-Tiens, tu parles !? De toute manière on a de quoi faire... Et comme on a un peu de temps parle moi de toi. Tu es le fameux magicien qui fait un carnage à l'académie, non? Je m'en suis souvenu dans la caravane.... Et ton air de "bad guy", ridicule d'ailleurs, a confirmé mon idée.... En sortant d'ici nous devrions aller au Miel des Plaisirs, j'y ai des contacts je dois régler quelques affaires.... Dis moi, tu n'as vraiment pas de "cicatrisation rapide"?.... Tu sais que tu me fais rire j'aimerai bien t'affronter un autre jours sans retenue....

Les deux prisonniers discutèrent tout en constituant leur arsenal, quand après deux heures le prêtre repris conscience....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Dim 7 Nov - 16:47

La tirade du Lithien fit sourire Lezard Valeth.

-Tu m'insultes, puis tu me demandes une faveur ? Tu ne manques pas d'air, si je puis dire. Ou plutôt, si : je doute que ton pouvoir puisse t'être d'une réelle utilité à une telle profondeur.

Lezard Valeth passa la main dans son manteau, et en ressortit une petite fiole, contenant un liquide incolore semblable à de l'eau. Il la lança au Seigneur des Vents, occupé à concevoir une torche. Celui-ci l'attrapa avec une habileté étonnante malgré ses blessures.

-Cela peut t'aider à aller mieux. Mais je ne garantis pas que son effet soit sans douleur...

Le prêtre évanoui, couché sur le sol, commença alors à remuer faiblement. Il ouvrit les yeux et se redressa lentement, totalement ignoré par les deux fugitifs, occupés par leur travail et leur discussion.

-Mes frères... Dites-moi que ce n'était qu'un cauchemar...

Lezard Valeth tourna la tête dans sa direction, avant de s'agenouiller auprès de lui.

-Hélas, non mon frère... Il semblerait que... Des disciples de Sidas le maudit se soient introduits parmi nous, et... Vous avez pu voir les horribles actes qu'ils ont commis. Ces vils hérétiques ont déjà trop péché, aussi nous souhaiterions que vous nous aidiez à les empêcher de profaner les lieux les plus importants du Tombeau de Notre Seigneur...

Il avait parlé d'une voix douce, s'efforçant d'adopter un air de profonde tristesse. Cette comédie improvisée sembla faire son effet sur le prêtre déboussolé.

-Seigneur Kamec, venez-nous en aide, je vous en supplie... Mais, mes frères, en quoi puis-je vous aider ? Vous êtes jeunes et vigoureux, un vieil homme comme moi ne serait qu'un fardeau...

-Comme vous l'avez dit, nous sommes jeunes. Et nous n'avons pas encore pu solliciter le droit de rendre hommage au Divin Kamec, au plus profond de Son Tombeau. Mes les Grands Prêtres et nos lieux les plus sacrés s'y trouvent. Il est de notre devoir de les protéger, et vous êtes le seul ici, mon frère, à connaître leur emplacement...

-Mais... Ces abominations qui parcourent Son Tombeau... Elles ne nous laisseront pas... J'ai vu des horreurs avant d'arriver ici. Elles nous pourchasseront.

-Ne vous inquiétez pas, mon frère. Nous avons pu découvrir leur point faible, et nous fabriquons en ce moment même des armes pour nous défendre. Si nous atteignons les lieux sacrés, les Reliques du Divin n'auront plus rien à craindre.

-Mes frères, si nous perdons la vie, ce sera en l'honneur du Seigneur Kamec. Je vous suivrai.


Lezard Valeth se savait bon comédien, mais il était surprenant que cet idiot l'ait cru sur toute la ligne. La fabrication des torches fut achevée rapidement, alors que le vieux prêtre reprenait ses esprits. Lorsqu'il eut le dos tourné, Lezard Valeth les enflamma discrètement à l'aide d'un sort mineur chuchoté. Si l'ancien voyait sa magie, leur imposture serait vite découverte

-Mon frère, les abominations du traître Sidas craignent les flammes. aussi avons-nous fabriqué quelques torches pour nous défendre. Elles nous aideront aussi à mieux nous diriger. Quel est le chemin le plus rapide ? Le passage dissimulé par où vous êtes arrivé, ou la porte barricadée ?

-Je... Je suppose qu'il s'agit du passage caché. Mais je ne suis pas sûr de vouloir y retourner... Ils nous attendent derrière...

-Mon frère, quel est le sentiment le plus puissant ? La peu de Sidas, où l'amour du Divin Kamec ? N'ayez crainte, il nous protégera.

-Je prie pour que vous ayez raison...


Les deux faux prêtres s'avancèrent près de la porte cachée. Le Lithien brandissait une torche dans chaque main, Lezard Valeth une seule. De sa main libre, il tira le livre qui déclenchait le mécanisme d'ouverture. Le vieux prêtre, également une torche à la main, se recroquevilla derrière eux. Comme prévu, de nombreux Revenants les attendaient derrière. Lorsqu'ils aperçurent les flammes, Certains reculèrent, effrayés, d'autres s'enfuirent, et quelques-uns, plus téméraires, s'approchèrent en grognant.

L'un d'entre eux attaqua le Lithien, qui lui asséna un violent coup de torche. L'agresseur transformé en victime s'écroula en hurlant sur le sol, à l'agonie. En voyant ça, le reste des Revenants s'enfuit aussi vite que possible, laissant la voie totalement libre au petit groupe.

Rassuré, le vieux prêtre suivi les deux imposteurs, qui s'enfonçaient déjà dans la galerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Dieux

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Dim 7 Nov - 18:44

Les zombies, étant morts, ne pouvaient ressentir aucune peur.
Leur intelligence se limitait à pouvoir différencier un vivant d'un non vivant.
Et ce, même si leur faiblesse naturelle (le feu) se dressait en face d'eux.

Lors de leur supposée fuite, ils s'en étaient allés quelques instants courir aprés un rat (vivant) et donc, avaient oublié la présence (ce ne sont que des morts-vivants aprés tout!) des trois fuyards.

Mais, le pauvre petit rongeur une fois croqué avec délicatesse et soin, les zombies retournérent à leur assaut premier sur les trois vivants.
Et ce, qu'ils aient des torches ou non.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Dim 7 Nov - 22:48

[hors rp: Lezard a véxé les dieux xD]

-Cela peut t'aider à aller mieux. Mais je ne garantis pas que son effet soit sans douleur...

Eole avait rattrapé la fiole, puis avala son contenu d'une traite. Il eu a peine le temps de poser la fiole que, du fond de ses entrailles, il se mit à hurler. La potion avait un effet proportiel à l'état du buveur, plus il était bléssé plus la potion fesait effet et donc mal.

Le lithien attrapa un peid de chaise et le mit dans ca bouche avant serrer les dents le plus fort possible. La lutte conter la douleur dura quelques minutes et reduit le pied de chaise en miette.

Ses blessures guerissaient à vu d'oeil, puis une fois terminé il cracha une petite quantité de sang.

Essoufflé il cracha un "enfoiré" et se redressa.

Son hurlement avait reveillé le pretre. Lezard s'occupa de lui, et les fit passer pour des prétres de Kamec. Il lui expliqua que Sidas avait attaqué le tombeau, Lezard jouait tellement bien qu'Eole ne put s'empecher de sourire, il devait au moins reconnaitre le talent d'acteur de son compagnon.

Il n'arrivait pas a garder son calme, donc il se leva et inspecta la barricade pour ne pas montre au pretre son visage jovial.

Il se sentait mieux et put enlever ses bandages maintenant inutile. Il chercha dans ses poches, sans conviction, un quelconque objet pour se concentré et retirer sa sourire d'enfant de son visage.

Il trouva un sous-vetement, celui d'une fille... Il se demanda d'abord pourquoi il était dans sa poche puis il reussi a se souvenir comment il avait atteri là.

>>>>>Souvenir d'Eole:

Il etait à Celestia, avec ses compagnes, et aprés une longue orgie il recevait dans son manoir une générale de l'armé zadirienne. Elle était venu acheter du vent pour des tests militaires, Eole trouvait ca stupide de vendre du vent mais il adorait prendre les gens pour des idiots. Puis une fois le contract passé, il visita la générale. Sous le choc de l'erreur professionel qu'elle fit elle partie de maniére precipité de l'ile en oubliant son sous vetement... Eole quelques jours plus tard descendit en ville pour affaire et en profita pour ramener se sous vetement chez la générale (son adresse étant ecrite sur le contract) il tombat sur sa fille... Qu'il visita aussi et en oublie de rendre le dit sous vetement.

Eole avait perdu son sourire et se traita d'idiot il venait de se rendre compte que se sous vetement était dans sa poche depuis 10 ans... Il le jeta avec un peu dégout

*En rentrant je lave mon manteau, le temps passe tellement vite. Ca doit faire un moment*

Il se retourna et distribua les torches aux deux compaires qui venait de se diriger vers la bibliotheque.
Lezard actionna un levier et la porte dérobé s'ouvrit, et comme Eole était passé devant, Le Maitre des vents ecarta du droit chemin tout les zombies en presences.

Ils continuèrent tout les trois à avancer, sous les dirctives du prétre:

-A droite.... tout droit.... encore tout droit....à gauche... la les escaliers...

Ils arrivèrent dans une salle sombre malgrés l'éclairage des torches et trés froid. La salle était aérée et Eole sentait qu'il pourrait utiliser ses pouvoirs ici. Les différents trou dans les murs et le plafonds permettait un apport continuel en vent. Ils avancèrent jusqu'à une grande porte en acier. Eole ne put reussir a l'ouvrir alors le pretre leurs dit:

-Un instant. Tout en s'approchant de la porte. Elle est vérrouillé, laissait moi quelques minutes.

Quelques minutes, se n'était pas possible. La salle était immense, haute et large et maintenant remplit de tas chaires dégoulinant.

-Quelques minutes? On ne les a pas!

Le prêtre eu un petit cri de frayeur a la vu de cette armée, et Lézard lui expliqua que le seul moyen de survivre était d'ouvrir la porte. Il se remit directement au travail.

Lézard et Eole se regardèrent, ils pensaient la même choes. Ils étaient tout les deux dans la merd*
Ils devraient se battre, encore un fois, mais cette fois cote à cote. Les zombies venait en trés grand nombres et dans un bruit assourdissant un Monstre énorme tomba d'un trou d'aeration enfonçant le sol à l'attérrissage. Il etait gros, grand, trés lent mais particuliérement puissant. C'était un humain mais un humain trés gras, et vraiment trés costaud.

Eole lacha un soupire, et dégégna le vent il le concentra autour de lui... L'affrontement sera long et éprouvant....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Mer 10 Nov - 16:10

Après de nombreuses minutes de marche, les deux fugitifs et leur otage, inconscient de son statut, entrèrent dans une salle faiblement éclairée, à plafond haut où l'on pouvait distinguer de nombreuses bouches d'aération.

Il s'approchèrent d'une grande porte, de l'autre côté de la salle. Arrivés à sa hauteur, le prêtre annonça :

-Un instant. Elle est verrouillée, laissez-moi quelques minutes.

De multiples grognements, hurlements et borborygmes envahirent alors la salle. Fort heureusement, l'aération rendrait bien plus rapide le carnage qui se préparait, car la puissance de feu du Seigneur des Vents atteindrait certainement un niveau bien plus élevé qu'ailleurs dans le Tombeau.

En effet, une centaine de Revenants les cernaient à présent de toute part, prêts à déguster un repas bien mérité. Malheureusement pour eux, ils ne s'attaquaient pas aux bonnes personnes. Dommage qu'ils n'en aient pas conscience.

Durant tout le trajet, le Lithien avait écarté des dizaines de Revenants de leur chemin, grâce à de petites bourrasques qui suffisaient à projeter loin d'eux ces tas de chair en décomposition. A présent, il semblait que toutes ces abominations les avaient suivis à l'odeur, se rassemblant pour mieux traquer leurs proies.

Il fallait d'ailleurs se méfier du Seigneur des Vents. Il montrait une sorte d'affection à l'égard de Lezard Valeth, mais ils restaient ennemis. La plupart des bouches d'aération ne semblaient pas suffisamment larges pour laisser passer un homme, mais il faudrait surveiller ses réactions durant la bataille.

Lorsqu'il vit cette armée, le prêtre poussa un cri de frayeur, avant de se recroqueviller contre le mur. Traumatisé par les quelques Revenants qu'il avait affrontés auparavant, il ne semblait même plus capable de tenir sur ses jambes, à la vue d'un si grand nombre de monstres. Il allait falloir le convaincre. Avant que les Revenants n'attaquent. Ceux-ci piaffaient d'impatience, mais n'agissaient toujours pas. Attendaient-ils attendaient quelques chose ?

Lezard Valeth s'accroupit rapidement près du prêtre avant de lui parler très rapidement :

-Mon frère, aidez-nous. Aidez le Divin Kamec à sauver les reliques chères à son cœur. Nous ne pouvons mourir ici. Et vous êtes le seul capable de nous en sortir. Pour ceci, vous devez vaincre vos peurs. Priez, et ouvrez cette porte.

Il releva le prêtre, qui détourna vivement les yeux, avant de se remettre au travail, tremblant. Malheureusement, lorsqu'il verrait les pouvoir des deux imposteurs, il comprendrait immédiatement ce qu'ils étaient. Il coopérerait, contraint ou forcé.

L'évènement attendu des Revenants sembla enfin se produire : un énorme monstre tomba du plafond, enfonçant le sol et semblant lui aussi particulièrement affamé.

Cependant, ces abominations étaient d'une stupidité sans borne, et Lezard Valeth s'apprêta à en jouer. Alors que les premiers d'entre eux commençaient à avancer lentement vers eux, il annonça à son compagnon :

-Retiens-les une trentaine de secondes.

Il entama immédiatement une incantation, alors que le Lithien découpait joyeusement les premiers Revenants. Lezard Valeth entreprit de lancer le même sort qu'il avait utilisé plusieurs heures auparavant, dans le but de leurrer les soldats.

Une dizaine de prêtres détalèrent alors en hurlant entre les Revenants, se précipitant vers la porte par laquelle les fugitifs étaient entrés. Illusion très réussie, même si la qualité de l'image importait peu, au vu de l'acuité visuelle de ces monstres. Ils ne couraient pas vite, ce qui permettrait à ceux-ci de les poursuivre sans les perdre de vue.

De nombreux Revenants, qui entraient dans la salle en flots continus, se détournèrent brusquement pour prendre en chasses les illusions, nettement plus nombreuses, et bien plus appétissantes, compte tenu de leur embonpoint.

Néanmoins, un grand nombre d'entre eux les cernaient toujours, y compris le plus massif.

Les deux fugitifs entreprirent donc un nettoyage en règle, suivant une tactique qu'ils avaient définie durant leur voyage : les bourrasques de vent maintenaient les bêtes à distance, tandis que les gerbes de flammes les réduisaient en cendre les uns après les autres.

Les éliminer de la sorte serait long, mais ils n'avaient pas d'autre choix s'ils souhaitaient conserver des forces...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Dim 21 Nov - 16:38

Durant un court instant touts les êtres "vivants" présent dans la salle se sont transformés en poulets... Poulets Oo ? Oui oui, des poulets ! Cela ne dura pas juste quelque minutes.

Cependant se petit caprices des dieux ne changea pas la situation. Les deux camarades étaient toujours pris au piège. Le maître des vents et Lezard se battaient de concert, et les flammes du magicien gagné en ampleur avec le vent d'Eole. Lezard se fatiguait de plus en plus et Eole ne sentait pas assez d’adrénaline pour que son sceau se libère. Il en avait besoin, la puissance qu'il aurait gagner aurait pu les aider.

Les zombies ne s’arrêtaient pas d'arrivé. L'un d'eux avait réussi à s’agripper à Eole, par panique il trébucha, découpa la tete du zombie et en se relevant tomba nez a nez avec le gros.

Il était plus moche que tout à l'heure, Eole ne réagit pas et le gros l'envoya valser dans les airs, le mur arrêta sa danse. Ce coup provoqua chez Eole un certain sentiment d'humiliation. Il couru droit vers le gros sans prendre attention aux autres ennemies, il concentra le vent devant lui. Il s'élança contre le gros et le transperça. Il se tourna et vit le gros s'écrouler. L’excitation du combat commençait enfin a monter
Il dit à Lezard de battre en retraite car son sceau aller céder.

La lumière bleutée apparu et Eole fit un nouveau carnage, cependant les ennemis venait sans arrêt...

Le prêtre tourna les yeux un instant et vit son escort utiliser des forces impie dans le tombeau de son seigneur, et douta un instant de leurs sincérités. Il avait terminer d'ouvrir la porte mais les deux combattants trop focalisé dans le combat ne le remarqua pas, du moins pas tout de suite et quand Lezard aperçu la porte il abandonna son poste et traversa la porte, laissant Eole et le prêtre en proie aux zombies.

Le prêtre essaya de suivre Lezard mais la porte se referma sur lui et mâcha le travaille des zombies (hum hum...). Eole avait pu voir Lezard, il lui laissa un message des lettre flottant très visible. Il était écrit "Tu as parlé du miel des plaisir? rendez vous là bas dans 3 jours"

La porte était fermé, les deux compagnons séparés et un prêtre atomisé.

Eole sourit, il trouvait sa situation assez drôle. Et il se demanda comment il allait bien pouvoir sortir d'ici. Il était seul ,ou du moins il le serait bientôt car les " derniers zombies s'approchaient de lui sans savoir les risques. Une lame de vents suffit à les arrêter. Il se dirigea vers la sorti les mains dans les poches et se mit à siffler, il avait trois jours pour retrouver la sortie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Dim 21 Nov - 23:18

Lezard Valeth venait de calciner un énième Revenant lorsqu'il se sentit rapetissir. Les autres êtres présents dans la salle, qu'ils soient vivants ou morts, se transformèrent en poulets de ferme, et il comprit rapidement que c'était également son cas.

Un poulet Revenant se jeta sur Lezard Valeth, qui réagit instinctivement en levant l'aile et en le bombardant de jets de flammes. Au moins, il avait conservé ses pouvoirs. La bataille se faisait si intense qu'il se préoccuperait de son nouveau statut plus tard.

Le flot de gallinacés en décomposition ne semblait pas vouloir se tarir, et les deux vivants commençaient à fatiguer. Le Poulet des Vents commit une faute d'inattention, et l'un de ses adversaires parvint à l'agripper, l'envoyant s'écraser près du puissant coq Revenant. Celui-ci lui asséna rapidement un violent coup de bec qui le projeta sur le mur.

L'expression du pauvre poulet demeurait indéchiffrable, mais on pouvait sentir qu'il était passablement énervé. Il exécuta une charge magistrale, transperçant instantanément le chef de la basse-cour. La lumière bleue que Lezard Valeth avait pu voir à deux reprises se manifesta à nouveau, et le Poulet des Vents déchaîné pluma une grande partie des Revenants.

Lezard Valeth profita de la petite pause qui lui était accordée pour évaluer la situation alentours. Il remarqua rapidement que la grande porte était à présent ouverte, et courut rapidement s'y réfugier. Le poulet religieux, éberlué par l'action qui se déroulait devant ses yeux, n'avait pas pensé à aller se mettre à l'abri, mais finit par réagir lorsque son "frère" dont il doutait désormais passa devant lui.

Lezard Valeth se précipita dans le couloir, et entendit un grand bruit derrière lui. Il se retourna et constata que la porte s'était fermée d'elle-même. Il était à présent complètement seul, si l'on exceptait la moitié du poulet qui avait voulu le suivre.

Il s'assit pour réfléchir, et commença à fulminer.

Une telle honte. Qui avait bien pu oser ? Lui, le grand Lezard Valeth, transformé en poulet. S'il avait été suffisamment en forme, il aurait détruit, sous le coup de la colère, tout ce qui se trouvait aux alentours.

Il se força à se calmer, et parvint enfin à se concentrer. Il était parfaitement impossible qu'un humain ou même qu'un groupe d'humains aient pu accomplir deux actes de magie de si haut niveau, et aussi rapprochés. Les seules entités capables de tels exploit étaient les dieux. Les idiots du panthéon semblaient d'ailleurs bien s'amuser.

Jusqu'à présent, Lezard Valeth pensait supprimer rapidement les dieux pour prendre leur place. Il avait changé d'avis. Il les ferait souffrir, et les torturerait jusqu'à ce qu'ils implorent son pardon pour un tel affront.

Soudain, l'air sembla se condenser devant lui, et un message en lettres flottantes apparut : "Tu as parlé du Miel des Plaisirs ? Rendez-vous là-bas dans trois jours."

Il est plutôt compliqué d'avoir la notion du temps lorsque l'on est sous terre et sans la lumière du soleil.

Il se releva, se cala bien sur ses pattes, et tenta une petite expérience. Il s'élança, battit des ailes, et vola sur quelques mètres avant de retomber. Il n'était qu'un vulgaire poulet de ferme. Et il était trop fatigué pour briser lui-même le sortilège. Les Dieux allaient passer une sale éternité, d'ici quelques temps...

La faim se faisait à présent ressentir, et Lezard Valeth, malgré tout le dégout qu'un tel acte lui inspirait, fit rôtir le morceau de poulet coincé sous la porte, et avala quelques lambeaux de viande qui suffirent à le combler.

Il entreprit donc de continuer son voyage, à travers le tunnel qui descendait en pente douce. Pas une seule intersection ne se présenta durant de longues heures de marche. Et pas le moindre Revenant à l'horizon. Lezard Valeth finit par s'asseoir, et s'endormit rapidement. Il se réveilla en sursaut, se rendant vite compte qu'il avait récupéré sa forme humaine. Le caprice des idiots du dessus était donc terminé. Revigoré, il se releva et continua son chemin.

Une pâle lumière fit son apparition au bout du tunnel. Elle grossit lentement, et Lezard Valeth finit par entrer dans une salle immense, semble-t-il au plus profond de la montagne. De nombreuses lampes à huile pendaient du plafond, des dizaines de mètres plus haut, celui-ci étant soutenu par des centaines d'épaisses colonnes.

Et toujours pas âme qui vive. Très peu de personnes devaient avoir accès à cet endroit, une partie d'entre elles aura dévoré les autres et aura fini par s'éteindre à son tour. Il approchait certainement du but. Si la relique était proche, de nombreux systèmes de défense avaient dû être installés pour la protéger. Lezard Valeth traversa lentement la salle, tous ses sens en éveil pour déceler rapidement un éventuelle attaque.

A son grand étonnement, il atteignit le mur opposé, après une longue marche, sans avoir déclenché le moindre piège. Peut-être se trompait-il, et la relique était-elle encore bien loin... Il s'enfonça dans un petit couloir, toujours éclairé, et parvint à la première intersection depuis, lui semblait-il, une éternité.

Il s'approcha, tour à tour, de chacun des trois passages. Les deux premiers s'enfonçaient dans les profondeurs, sans lumière, tandis que le troisième remontait, et était éclairé, et curieusement, très ventilé.

Il hésita un moment, avant d'opter pour le troisième passage, où il aurait le plus de chance de trouver quelqu'un qui pourrait gentiment lui indiquer la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Mer 24 Nov - 16:57

Eole parcourrait les couloirs. Il pouvait sentir le plus infime courant d'air ce qui lui permit de retrouver tant bien que mal de revenir dans le dortoir. Tout était trés calme, il n'avait croisé personne dans les couloirs, et la piece était vide. Il n'y avait pas de cadavres et aussi etrange que cela pourrait paretre aucun vivant. Eole en profita pour se debarasser de ses vetements disgracieux et se couvra le visage avec son echarpe. L'aile bien dissimulé sous son manteau. Il s'assis sur un lit et s'allongea. Il etendit ses jambes.

-Bah voila, toutes ces aventures pour me faire abandonner par ce couillons.

Eole soupira, et aprés quelque minutes à revasser il se releva et continua son expedition vers la sorti. Il pu reconnaitre les escaliers il avait empreinté quelques heures auparavant. Il passa 2 jours à sortir du tombeau et il n'y avait aucune trace de l'armée zadirienne. Eole s'envola vers sa demeure il devait y récupérer une arme, un sabre d'une magnifique facture. C'était un cadeau qu'on lui a fait pour service rendu, d'habitude il l'aurai jeté mais la qualité de l'arme valait de la conservée.

Ce fit fait, il se dirigea vers Zadir, il ne lui rester que quelques heures....

------------------------------->La place principale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Mer 24 Nov - 23:05

Le trajet dans ce nouveau corridor n'avait duré que quelques dizaines de minutes. Lezard Valeth se trouvait à présent, semble-t-il, dans les quartiers réservés aux Hauts-Prêtres, les grands chefs du culte de Kamec.

L'étroit couloir débouchait ainsi sur un vaste hall, éclairé par un magnifique et immense chandelier, dont l'opulence tranchait littéralement avec l'étonnante austérité du reste du Tombeau. Les dirigeants du culte y vivaient probablement dans la plus grande richesse, tandis que leurs homologues moins gradés et leurs "enfants" se tuaient à la tâche pour honorer leur dieu. Plus étonnant, aucun Zadirien des classes moyennes ou basses ne semblait s'apercevoir de l'hypocrisie de leur culte.

Le peuple n'était rien de plus qu'un troupeau de brebis stupides. Et il le resterait longtemps, même après l'avènement de Lezard Valeth.

Aussitôt qu'il eût pénétré dans cette superbe salle, une violente odeur de chair morte assaillit ses narines. Il pouvait également voir quelques cadavres, ou morceaux de cadavres, qui jonchaient le sol en de multiples endroits. De nombreux Revenants rôdaient certainement dans les parages, et il était peu probable de trouver un humain vivant. Une partie des Hauts-Prêtres et des domestiques qui les servaient avaient avaient dû être changés en Revenants, avant de dévorer les quelques hommes qui restaient.

Ces quartiers étaient apparemment divisés en deux étages : Les salles de prière et les pièces à vivre au rez-de-chaussée, les suites, magnifiques pour la plupart, à l'étage. Tous ses sens aux aguets pour parer une éventuelle attaque des Revenants, Lezard Valeth gravit les escaliers de marbre situés d'un côté de la vaste salle. Arrivé sur le palier, il remarqua immédiatement une grande porte entrouverte, d'où s'échappaient des voix, humaines de surcroît.

Il se posta près de la porte, et écouta les conversations pendant quelques minutes. Un homme s'adressait d'une voix forte à un auditoire, et Lezard Valeth comprit vite qu'il s'agissait en fait de prêtres changés en Revenants, et ayant repris forme humaine. L'épidémie semblait donc avoir pris fin. Il portait toujours son manteau de prêtre lorsqu'il avait cessé d'être un poulet, aussi il décida de faire irruption dans la salle.

-Mes Frères, cette épreuve nous est envoyée par le Seigneur Kamec ! Le Divin éprouve notre foi, et purge à présent les infidèles au sein de notre confrérie ! Mes Frères, nous sommes les élus du Seigneur !

L'orateur interrompit son discours flamboyant lorsque Lezard Valeth entra. Les hommes n'étaient qu'une dizaine, trois arboraient des toges de Hauts-Prêtres, tandis que le reste portait des tuniques de simples prêtres semblables à la sienne : des domestiques à n'en pas douter. Une table était installée dans un coin de la salle, sur laquelle se trouvaient des victuailles saines que les pauvres hommes avaient durement amassées.

Lezard Valeth fut rapidement intégré au groupe des domestiques. Ceux-ci, toujours abasourdis par les actes qu'ils avaient commis, ou par ceux qu'ils avaient subis, ne prêtèrent même pas attention à son évident manque de connaissances religieuses. Quelques temps plus tard, il fut décidé de consommer rapidement la nourriture présente, et si les Hauts-Prêtres tentèrent de s'approprier les plus grandes parts, la loi du plus grand nombre fut appliquée et les victuailles furent divisées en parts équitables. Les nombreuses chambres luxueuses à cet étage furent également mises à profit, et chacun disposa d'un lit confortable pour y passer la nuit. Il fut également décidé de prendre les décisions qui s'imposaient le lendemain.

Lezard Valeth entra donc dans sa chambre, et commença à l'inspecter, mais il ne décela aucune perturbation magique ni aucun passage en dehors de la porte. Cependant, il craignait toujours un éventuel retour des Revenants, et, après avoir tourné la clé dans la serrure, entreprit de la sécuriser : il traça donc un complexe cercle magique juste devant l'entrée, très semblable à ceux qu'il utilisait dans son ancien laboratoire. De cette façon, n'importe quel intrus sera instantanément réduit en cendres.

Son travail achevé, Lezard Valeth se coucha rapidement et dormit tout son soûl. Personne ne brûla pendant la nuit, et il se réveilla revigoré. Il constata alors avec joie qu'il avait récupéré largement assez de forces pour tisser un sort de téléportation. Il n'avait plus aucune raison de rester dans ce trou.


Dernière édition par Lezard Valeth le Jeu 25 Nov - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Dieux

avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Mer 24 Nov - 23:11

Les Dieux sont capricieux!

Toute l'illusion de la speudo grandeur et décadence de la religion de Kamec s'effacérent avec le réveil de Valeth.
Son lit n'était plus que le sol froid des interminables couloirs du Tombeau.
Tout avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un terrible duo   Jeu 25 Nov - 23:44

Tout avait disparu. Ne restaient que la pierre froide, ainsi qu'un long corridor sans fin.

Pourtant, il n'avait pas rêvé. Le piège que Lezard Valeth avait dressé la veille, situé à quelques mètres de lui, en témoignait.

D'abord des Revenants. Ensuite, des poulets de ferme. Et maintenant, une illusion grandeur nature qu'il n'avait pu détecter.

A chacun de leurs méfaits, les dieux aggravaient leur situation.

Peu importe. Lezard Valeth marmonna quelques paroles inaudibles, et disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un terrible duo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un terrible duo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un terrible secret à avouer...
» Dans la jungle, terrible jungle...
» Hallie Halloway | Fiche Achevée
» Armes interchangeables
» Awena Davallon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zadir :: [RP] Hors Des Remparts :: Le Désert :: Le Tombeau de Kamec-
Sauter vers: