AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Messe à Sidas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Messe à Sidas   Dim 17 Oct - 20:23

Froid.

Humidité.

Murmures.

Lueurs furtives dans les égouts.

Foule silencieuse.

Ces hommes et ces femmes, de toute races et de tout horizons avançaient silencieusement dans les égouts, suivant un chemin qu'eux seuls connaissaient à travers le dédale profond des égouts, qui les menaient inexorablement dans les entrailles de la cité, à travers les catacombes et les tunnels, sous le plus important complexe de Zadir, l'Usine. Ils étaient vêtus de capes pourpres, certains arboraient cependant de longue robes noires, et portaient des armes totalement prohibée à Zadir. Tous avaient la tête encapuchonnée. Leurs pas résonnaient dans les tuyaux comme des gouttes d'eau. Ils commencèrent à psalmodier. Ils n'étaient plus très loin.

Ils arrivèrent dans une salle circulaire aux dimensions colossale, éclairée par des torches sur les murs, et au centre de laquelle se trouvait un Iris de bronze dans un anneau d'acier, entouré de brasiers. Le plafond était soutenu par des arcs de voute gothique et se perdait dans les ténèbres. Sur les murs de pierre se étaient comme posées des cloches circulaire parcourues de bobines électrique, système d'alternateurs qui n'avaient plus fonctionnés depuis la démocratisation du courant électrique, ils pouvaient se servir directement sur la ville plutôt que de risquer à faire venir la matière première pour les alimenter. Mais guidés par Sidas, ces alternateurs étaient bien plus puissant et fiable que ceux de l'Usine.

Les fidèles, ils étaient des centaines et des centaines, voir plus d'un millier, voir deux... Il était impossible de les dénombrer dans une salle plongée dans l'obscurité. Les fidèles s'agenouillèrent, les psalmodient se firent de plus en plus intense. L'Iris s'ouvrit, et s'éleva un pic surmonté d'un globe d'or. Un arc électrique jailit du globe au plafond, et le globe s'ouvrit en laissant apparaître un homme, droit, bras croisés, avec un masque de crâne en bronze, et vêtu d'une toge pourpre. Il leva tendit la main en avant, puis ferma brusquement le poing en la ramenant vers son torse.

Silence.

Sa voix de baryton résonna dans la salle.


-Sidas !

Et il fut prit dans un autre arc électrique qui le souleva dans une intense lumière dans les airs.

- Fidèles de Sidas ! Il était temps enfin que nous soyons tous réunis. Je sais que pour la plupart d'entre vous il est difficile de venir, et votre courage sera récompensé. Pour ceux qui ne le savent pas encore, je suis Alpheratz, le nouveau prêtre de Sidas. Algenib a été assassiné par nos ennemis, les fidèles de nos geôliers. Jusqu'à maintenant il existait avec Algenib un espoir de nous voir tous réunis, mais avec son assassinat ce n'est plus possible ! Cela prouve qu'ils veulent notre mort ! Ces misérables assassins nous veulent exterminés et ils sont près à tout. Nous ne devons pas nous laisser faire; Nous devons nous fédérer autours d'un grand idéal; Nous voulons un Zadir unifié pour le progrès et le bien !

Les Dieux ont montrés qu'ils ne voulaient que l'inégalité et la peur, qu'ils voulaient la misère; regardez le culte de Nehos ! La haine de la science, la haine du savoir, la haine de la connaissance, la haine de la technologie ! La haine de ce qui pense et de ce qui est vivant; la haine de l'intelligence ! Mais aussi, la vénération de la mort, mélanger la vie et la mort, vicier la vie, en faire quelque chose d'impur et d'impropre à vivre... C'est le mal qu'ils veulent ! Ils se foutent de la vie et veulent voir un monde mort... Ils veulent voir des morts vénérer les dieux.


Des murmures furent échangés, les personnes étaient tenues à ses lèvres.

-Nous ne voulons PAS mourir ! Nous voulons vivre ! Nous voulons nous battre contre Nehos !

Des cris, et des murmures d'approbation parcoururent la salle.

Sidas vaincra quoi qu'il nous en coûte. Nous ne pouvons plus laisser ce mal grandissant menacer notre société, menacer nos vies. Nous sommes les victimes d'un système, mais nous ne voulons plus être les victimes. Nous serons ceux qui rétabliront les vraies valeurs, par l'Epée et par le Livre ! Nous sommes ceux qui poseront les bases d'une société nouvelle et unie ou tout le monde aura sa place ! Nous sommes ceux qui construiront l'avenir au nom de Sidas !

Il y eut un tonnerre d'applaudissement, des fidèles tombèrent en larme.

Cet homme était Droch. Et après ce discours, commença la nuit de prière la plus longue que n'ont jamais connu les fidèles en Sidas.

Et en cette nuit de prières, une nouvelle ère venait de naître.
Revenir en haut Aller en bas
 
Messe à Sidas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe pour le temps présent: illustrations
» 1ère messe à Mauléon
» Messe d'une abbesse bien reposée
» Messe du 26 février au 30 avril 2017
» [Bayonne] [Pastorale] Ruby10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zadir :: [RP] Zadir :: Le Quartier Moderne :: Les Egouts-
Sauter vers: