AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une fée sur le Kartiik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucia "La Mariposa"

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 32
Localisation : Zadir

MessageSujet: Une fée sur le Kartiik   Dim 24 Oct - 20:50

Étendue sur ses douces couvertures, Lucia avait des visions étranges. Des lucioles bleues, dansaient devant ses yeux, au milieu d'elles deux femmes, l'une à tête de renard, l'autre enroulée dans des branches, et entre ces deux femmes une charogne à crâne d'oiseau, bras d'hommes, et pattes de bouc. Dans son sommeil, elle suait et geignait. Mais il lui était impossible de s'éveiller. Des heures durant, ces apparitions dansèrent sous ses paupières, bientôt rejointes par un ange aux traits sévères, et une abomination masquée.
Le vent froid du désert la tira de son coma. L'air s'infiltrait dans la tente en soulevant les pans de tissus accrochés à la hâte par les serviteurs et venait s'enrouler autour de son corps. Lucia s'enveloppa alors dans une couverture soyeuse et sortit goûter l'air de la nuit. Elle entreprit de faire quelques pas à l'extérieur pour revenir tout à fait à elle mais avança de cinq mètres à peine avant de tomber à genoux dans le sable. Une lumière bleue envahissait à nouveau son champs de vision.




Lorsque la lumière s'estompa, Lucia était à genoux sur des pavés. Le soleil l'aveuglait et le sol dur faisait souffrir ses articulations délicates. Elle se releva, toujours enveloppée dans sa couverture. Devant elle se dressait un palais imposant, tout en coupoles et en fenêtres. La petite femme recula d'un pas, abasourdie. Elle regarda tout autour. Des bâtiments entouraient la place où elle s'était éveillée, des gens passaient à leur pied, et le ciel était clair au dessus de leurs têtes. Elle avisa une pancarte où des pictogrammes usés représentait une lueur bleue, puis un homme, et un personnage qui l'emmenait. Elle ne comprit pas. Le soleil l'assommait, et sa fièvre s'estompait à peine. Elle s'assit donc sur le bord de cette sorte d'estrade où elle s'était réveillée, et pris sa tête dans ses mains. Où était-elle ? Où était donc son désert ? Son père ? Son fils ? N'était-ce qu'une hallucination due à la fièvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sultane Alsin
Admin
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Une fée sur le Kartiik   Sam 30 Oct - 18:19

(CF > http://zadir.forumactif.org/annonces-f3/event-d-halloween-t151.htm#598)


Le soleil fut comme pris d'une légère faiblesse et ses rayons brûlants se mirent à décliner. De gros nuages noirs couvrirent la chaleur réconfortante que le soleil apportait et déclenchérent une averse sans fin... Le monde semblait avoir été recouvert par un voile éternel: celui de la nuit et de la mort.

Il s'en suivit, on peut dire, dans une certaine continuité logique des événements, de lointains cris de terreur comme de douleur. Tout ces hurlements étaient tendrement bercés par des râlements sourdes ainsi que par des bruits de luttes et de combats.

En seulement quelques minutes, les rues avaient été complétement désertées et seule restée une atmosphére anxiogène.

A l'arriére de la scéne du Katiik, les marches d'un immense palais aux allures orientales et royales se dressaient. Rien ne paraissait bouger à l'intérieur, personne ne paraissait en sortir pour venir acceuillir, comme le panneau du Katiik l'indiquait, le Nouveau Colon.

Un cri perça le silence et le vent qui se mit brusquement à souffler fort, et, une petite silouette se mit à agiter ses bras sur le seuil du palais.
Il fallait faire vite, des cadavres animés par une magie inconnue commençait à approcher du Katiik et du palais dangereusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zadir.forumactif.org
Lucia "La Mariposa"

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 32
Localisation : Zadir

MessageSujet: Re: Une fée sur le Kartiik   Lun 1 Nov - 5:16

Lucia attendait depuis quelques instant lorsque le ciel s'était brusquement obscurci et que les cris effrayant avait retenti. Elle s'était levée, sensible à l'atmosphère de peur qui envahissait rapidement les lieux. L'odeur de mort l'avait pris à la gorge. Paniquée, elle jetait de rapides regard aux quatre coins de la place lorsqu'elle aperçut une petite silhouette agitée qui lui faisait signe depuis les marches du palais.
Elle se rua vers elle, trébuchant dans sa couverture, l'abandonnant sur le sol devenu froid. Les morts s'étaient relevés en envahissaient la place. Lucia glissa sur les pavés. L'effroi montait en elle, qu'elle ne saurait plus très longtemps contrôler. Lorsqu'ils s'approchèrent si près qu'elle put sentir la décomposition sur son propre corps, elle mis très vite en pratique le seul moyen de se protéger qu'elle trouva d'efficace.

"Por el fuego,
retrocedan,
abominaciòn.
Que se retraigan en llamas !"


La peur explosa alors à l'extérieur d'elle, en flamme orangées. Son élément de prédilection l'entourait en une sphère parfaite. Elle continua à courir et monta les marches quatre à quatre, pour s'effondrer, éteinte et épuisée, aux pieds de la petite silhouette agitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Sultane Alsin
Admin
avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Une fée sur le Kartiik   Lun 1 Nov - 17:30

La silouette était un être de sexe féminin de taille plutôt petite et équipée de deux gros cimetéres fixés dans son dos. Une ceinture de composants chimiques et de projectifs entourait sa taille.
Exceptées les quelques petites rides qui se montraient au coin de ses yeux foncés, cette petite femme paraissait avoir garder l'intégralité de ses capacités intellectuelles et physiques. Un esprit intelligent dans un corps d'athlète et tout cela, encadré avec une rigueur de diplomate par une longue chevelure d'un noir profond.

Avec la fermeté d'une puissante guerriére mais la douceur d'une femme qui a déjà infanté, la curieuse petite femelle s'empressa de pousser la Nouvelle Colon à l'intérieur du Palais tout en s'assurant que les portes derriére elles avaient bien été refermées. Un dernier regard inquiet fut lancé sur la solidité de cette ouverture sur le monde extérieur de chair en décomposition puis, à nouveau, une course folle reprit en direction d'une piéce non loin de l'entrée.

La porte fut, elle aussi, fermée solidement mais déjà, de lointains râlements se faisaient entendre et se rapprochaient dangereusement. Quelques premiers coups furent donnés et la porte commença rapidement à tressauter sur elle-même.
Le reste de la piéce ne possédait qu'une fenêtre installée à une hauteur incommensurable du bas du palais ainsi, qu'un étrange meuble dotté d'un rideau moisi et d'une base de contrôle.

Sans lui demander son avie, la petite femme poussa Maria à s'installer dans la machine en lui faisant comprendre d'un seul geste d'apaisement et un sourire maternel. Elle tira ensuite le rideau, laissant la pauvre Nouvelle Colon dans une pénombre poussiéreuse, devant un petit écran éteint.

Un bruit de machine et de rouage qui se mettent en route se mirent à se faire entendre...
Le curieux meuble se mit à vibrer...
Des coups frappés contre la porte...
Un dégainement de lames...
Un cri féroce de femme prête à combattre...
Un écran qui tarde à s'allumer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zadir.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fée sur le Kartiik   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fée sur le Kartiik
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zadir :: [RP] Zadir :: Le Palais :: Katiik-
Sauter vers: