AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle vie

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nouvelle vie   Lun 25 Oct - 22:56

Sujet en relation : http://zadir.forumactif.org/les-prisons-f48/menace-sous-controle-t140.htm#601

La pluie et l'orage grondait, il n'était pas l'heure mais les ténèbres nocturnes étaient tombés sur Zadir. Des hurlements se faisaient entendre au loin, dans la calèche les gardes noirs étaient inquiets, et c'est un Mirach inquet et pensif avec qui Aranae voyagea. Elle voyagea d'un bout à l'autre de la ville, passant des palais, labyrinthes et structures moyenâgeuses d'un style bâtard arabopersique excentrique à un quartier organisé suivant une logique mathématique d'efficacité aux bâtiments suivant un modèle d'unicité digne de la révolution industrielle. Les bâtiments se ressemblaient, et au loin les formes des grands manoirs et du Théâtre apparaissaient comme de grands monstres menaçant hérissés de piques, obscurcissant la lune et tranchant le ciel de leurs toits aux grilles ouvragées. Mais ce que la lumière des éclairs n'arrivait pas à percer était l'épaisse volute de fumée de l'Usine, dont les cheminées inquiétante étaient la destination.

Passant les lourdes grilles de l'Usine qui se refermèrent derrière eux, la calèche finit par entrer dans une sorte d'écurie. Ils étaient au sec. Un portier ouvrit la porte, Mirach descendit et attendit que l'elfe noire descende, les gardes l'encadrant. Un vieil homme chauve et barbu, lampe à huile à la main tenait la porte. Des propos furent échangés entre Mirach et le vieil homme, dont les regards se portèrent plusieurs fois sur la jeune elfe. Haussant les épaules à Mirach qui s'en alla avec ses hommes, il sourit à la jeune femme.


-Halmar, et il se désigna du doigt.

Ils montèrent un escalier, et dans un couloir Halmar ouvrit une porte parmi d'autres. Il lui laissa la clef. A la lueur de la lune puis de la lanterne, elle y vit une armoire, un lit et une table de chevet, une bassine d'eau et du nécessaire de toilette sur un meuble à miroir. La chambre était confortable et du pain, de l'eau et quelque exemplaires des fruits locaux étaient posés sur le lit. Halmar lui donna une clochette, lui signifiant par le signe d'une personne qui marchait avec sa main qu'il viendrait si elle sonnait. S'inclinant dans un "Bonne nuit" en Zadirien, il la laissa, fermant la porte.

Par la fenêtre, sous la pluie et dans la nuit, elle voyait les ouvriers sous les préaux des bâtiments, les portes ouvertes donnant sur les feux rouges des forges, et son oeil de mercenaire lui repérait les gardes, peu nombreux, par leurs ponchos et fusils. Le sifflement et le roulement des machines à vapeur était loin mais audible pour une elfe aux oreilles sensibles, sans êtres bien dérangeant.

Elle était dans un des bâtiments utilisés par les personnes du service, cuisine et réfectoire au rez de chaussé, chambres au premier. Peu habité, mais par des gens honnêtes. Halmar, cuisinier et aubergiste, ne la quitterait pas d'une semelle et lui servirait de guide et d'ange gardien dans l'usine, la ville et partout où elle souhaiterait aller, il ferait le relais entre elle et les autres et lui apprendrait les rudiments de la vie Zadirienne.
Revenir en haut Aller en bas
Aranae

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle vie   Jeu 18 Nov - 22:37


Aranae attendait patiemment dans sa chambre, assise en tailleur sur son lit. La présence de ses armes lui manquait. Mais qu'importe cela.. Elle méditait sur l'étrange situation dans laquelle elle se trouvait...
Pourquoi a-t-elle attérit ici, dans cette ville étrange où personne ne parle sa langue... Et puis ce poulet devenu un homme... Peut-être était-elle morte après tout.

Elle attendait avec une certaine impatience le retour ce cet homme étrange qui l'avait fait sortir de sa cellule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle vie   Lun 22 Nov - 23:04

Le lendemain matin, les évènements de la veille s'étaient un peu calmés. Les ouvriers étaient partis et étaient revenus.

A peine le coq avait il chanté et que le soleil cherchait de quel pied se lever, que les ouvriers discutaient déjà aux portes de l'usine, en attendant le coup sifflet qui allait les faire travailler jusqu'aux cloches de midi. Ils avaient de nombreuses pièces à faire, un arbre de transmission à refondre. Au dehors, les tintements de l'acier et la symphonie du charbon signifièrent à l’œil averti et à l'oreille mélomane que l'orchestre de l'alliage était en marche.

Quelques coups sur la porte en bois. Tôt le matin, vêtu de son manteau beige et haut de forme noir, il était arrivé à la porte de la chambre d'Aranae. Il attendit qu'on lui ouvrit la porte, retira son chapeau, et présenta un grand sourire qu'il voulait sympathique à la jeune femme. Il lui dit en Zadirien;


-Bonjour.

Il l'invita à descendre à la salle commune. Là, un autre cocktail de fruits et de nourriture locale attendit la nouvelle arrivante. Des sortes de brioches à base d'un blé sucré, des biscuits assez durs et un peu élastique que l'on mâche longtemps, et du gâteau au chocolat. A chaque fruits ou pain il lui donnait le nom, à chaque saveur il essayait de lui donner le mot. Après le repas, il l'invita à le suivre. La marche à pied est toujours préconisée le matin.

Ils déambulèrent entre les entrepôts, la gare, les voies ferrées, les hangars, les atelierts, les chaînes de montagnes, les monstres de feux et d'acier qui y étaient produits. Il pensait qu'elle n'avait jamais vu pareilles merveilles avant, lui pensait avoir déjà tout vu. Des feux des forges aux flammes des machines à vapeur, des flots d'acier incandescent jaillissant des ténèbres se reposant dans la couleur de l'aurore dans des moules divers, des cœurs mécanique aux innombrables engrenages, des horloges aux pignons et aux ressorts d'or et d'argent. A chaque objet son appellation, à chaque chose sa dénomination.

Et bientôt elle ferait son baptême du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Aranae

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle vie   Lun 22 Nov - 23:37


Aranae sentait sa méfiance à l'égard de l'individu s'envoler à mesure qu'elle le côtoyait. Elle découvrait une langue nouvelle en se promenant avec lui. Elle intégrait des mots et parvenait déjà à s'exprimer par phrases simples. Elle d'habitude si froide et distante se surprenait à rire de bon cœur et même se montrer détendue et prévenante.
Elle regardait autour d'elle, curieuse.

- Pourquoi vivez-vous sous une chaleur pareille ? dit-elle en cherchant ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouvelle vie   Lun 29 Nov - 23:48

Droch a été très surpris, être capable de prononcer aussi tôt une phrase aussi complexe relevait à ses yeux de l'exploit. Il lui sourit. Mais son visage devint dur, ses traits se durcirent comme l'acier.

- Nous sommes forcés. Obligés. Condamnés. Emprisonnés. Des Dieux nous ont volés à nos mondes. Ils jouent. Nous sommes des pions. Nous survivons, ils nous regardent. Ils rient de nos malheurs, de notre... peine.

Il se demandait si elle comprendrait tout.

Le Soleil... Le Soleil du désert... Droch venait du désert. Il était né dans le désert, mais il avait vécu toute sa vie, sa précédente vie, dans les profondeurs de la terre. Ah, la Citée des Merveilles... Qu'il lui tarde tant de revenir chez lui. Où ils pouvaient générer l'électricité à partir de la pierre, où ils avaient des tours qui touchaient au ciel, où leurs statues côtoyaient les anges du ciel... Il se l'était promit, il reviendrait, ou...

Mais voila le soir venu. Il lui avait montré ce qu'il avait à lui montrer. Il y eut encore un dîner avec Halmar et le personnel de service.


- Vous devez encore apprendre.


(désolé, je suis vraiment pas inspiré...)
Revenir en haut Aller en bas
Aranae

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Nouvelle vie   Mar 30 Nov - 16:19

Aranae resta perplexe. Elle n'avait bien sur pas tout saisit des propos de son compagnon, mais ce qu'elle en avait retenu lui donnait la chair de poule. Elle finit par hausser les épaules. Ce ne pouvait être un simple caprice des dieux. Elle avait à faire, une mission ou autre. C'était sur.
Elle avait hâte, à son grand étonnement, de se retrouver avec d'autres personnes.
Elle le regarda néanmoins avec inquiétude.
Profitant d'un moment d'inattention de son accompagnateur, elle se fondit dans les ombres mouvantes de la fin de la journée et partit pour une visite de cette fameuse ville dont elle ne connaissait que les bruits et les prisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle vie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.
» Vers une école nouvelle dans les Nippes
» Nouvelle vie [PV : Ichigo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zadir :: [RP] Zadir :: Le Quartier Moderne :: L'Usine-
Sauter vers: