AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un voyage imprévu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lagbayaëmsahr

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/04/2011
Localisation : Je te dirais bien que je suis là, mais je n'en suis pas sûr moi même...

MessageSujet: Un voyage imprévu   Jeu 21 Avr - 17:20

Assis à côté de son frère Jarendo sur un canapé de satin rouge dans la villa principale du Conclave de la Rose Noire, et portant sur ses épaules son serpent domestique, Lagbayaëmsahr contemple un verre vide posé sur une table basse. Une cuiller à absinthe est posée juste à côté, ainsi que plusieurs dés en sucre. Lagbayaëmsahr saisit la cuiller et la pose sur le verre, avant de placer un sucre au milieu de ladite cuiller. Il débouche alors la bouteille qui se trouve à ses pieds. La Fée Verte se déverse sur le sucre et traverse les trous de la cuiller pour aller remplir le verre jusqu’à sa moitié. Non loin d’eux, un orchestre joue un air traditionnel Keldzâr avec des instruments étranges. Jarendo tend à son frère une allumette en combustion et un « Kyr Tynmen », sorte d’énorme cigare aromatisé aux extraits de Mycosis Neopsylocibus, une variété extrêmement rare de champignons hallucinogènes. Lagbayaëmsahr, à l’aide de l’allumette, met le feu au sucre couvert d’alcool, puis allume son cigare. Jarendo est lui aussi en train de fumer.

Lagbayaëmsahr : Où t’as trouvé ces cigares ?

Jarendo : Sur le marché, au stand du « Barbunijambiste ». Un nouvel arrivage…

Le temps de tirer quelques bouffées sur le cigare, le sucre a entièrement caramélisé. Lagbayaëmsahr se saisit à nouveau de la cuiller, et laisse tomber le sucre dans le verre avant de mélanger le tout. Il tire une nouvelle bouffée sur son cigare et trinque avec son frère. Il boit le verre d’un trait. Un sentiment étrange l’envahit alors. Ça ne se passe pas comme d’habitude. Le choc est brutal, très brutal. Lagbayaëmsahr semble être projeté loin de la villa, des paysages apparaissent, une fumée bleutée envahit l’air environnant. Des souvenirs d’enfance refont alors surface créant un malaise difficilement surmontable. La mort de ses parents, celle de son frère… Puis une ombre l’entoure. Une ombre d’oiseau. Tout devient alors noir, sa respiration jusqu’alors saccadée se fait suffocante…

Lagbayaëmsahr finit par se calmer. Il ouvre les yeux. La fumée bleue est toujours là, mais il n’est plus dans la villa. Il tient toujours son cigare dans la main droite et son verre vide dans la main gauche. Son serpent est toujours sur ses épaules, et ses balisongs attachés à sa ceinture.

Lagbayaëmsahr (fixant son verre) : J’ai dû abuser de l’absinthe cette fois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Fonctionnaire

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Un voyage imprévu   Jeu 21 Avr - 19:04

Sortant de l'immence palais oriental situé derriére le Katiik, un petit homme se dépêchait de descendre les escaliers sans fin qui le reliat au Nouveau Colon.
De plus prés, on pouvait remarquer qu'il était petit, chauve et barbu.

Aucun mot ne fut prononcé.
Il observa le Nouveau Colon et lui fit comprendre au travers de gestes, que ce dernier devait le suivre, lui, fonctionnaire d'Etat.

Ansi, le petit être barbu et chauve conduisit la nouvelle venue dans le dédale des couloirs du Palais oriental et le fit entrer dans une piéce.

Ce dernier n'était remplie que d'une espéce de machine dottée d'une cabine à l'intérieur (intérieur lui-même dotté d'un siége visiblement peu confortable et d'un petit écran juste en face, à hauteur d'yeux). Un rideau moisi permettait une sorte d'intimité au sein de la cabine.
Le reste n'était que rouages de taille variée et commandes manuelles aux couleurs changeantes.
A part cela, la piéce était entiérement vide et, grâce à une petite fenêtre située tout en haut d'un mur nu, un peu de lumiére naturelle pouvait éclairer la salle.

Poliement, le Fonctionnaire fit s'installer l'étranger dans la machine et tira le rideau.
La machine se mit presque tout de suite en marche.
Grognements de rouages, tremblements de mécanismes, écran qui s'allume et qui fait apparaître avec une qualité moindre un premiére image:

"Zadir Production Présente:
"Le Zadirien En 10 Minutes"


Le texte était en zadirien et donc, illisible et la musique d'accompagnement trop forte.

Il s'en suffit une seconde image avec une phrase en zadirien toujours et probablement lue par l'agréable voix féminine OFF.
Un premier exercice linguistique et des plus banals, en somme.

Sauf que lorsque la leçon prend des airs de prison, des liens sortent de nulle part et viennent vous attachez solidement à votre siége. Sans oublier que des pinces viennent vous garder les yeux ouverts.
Ce fut dés lors un défiler d'images, de sons, de syntaxes, de vocabulaire etc. sur le petit écran et aucun moyen de fuir ce véritable bourrage de crâne linguistique.

Au bout de dix minutes (et pas une de plus), tout redevint normal, la torture cessa, les liens se recachérent et le rideau fut ouvert sur le visage un peu inquiêté du Fonctionnaire.
N'importe qui aurait ressenti une énorme fatigue.

- Comment allez-vous?...

Et tout de suite, il tendit une fiche cartonnée et ajouta:

- Pourriez-vous remplir cette fiche de renseignements s'il vous plait?

La fiche demandées des renseignements concernant la race, le monde d'origine, l'âge etc... du Nouveau Colon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lagbayaëmsahr

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/04/2011
Localisation : Je te dirais bien que je suis là, mais je n'en suis pas sûr moi même...

MessageSujet: Re: Un voyage imprévu   Jeu 21 Avr - 21:42

Lagbayaëmsahr suivit l’homme barbu jusqu’à la petite salle sans discuter, mais en regardant partout autour de lui d’un air méfiant. Il s’assit dans le fauteuil, tenant toujours son cigare et son verre vide dans les mains. Il tira une bouffée sur son cigare, se demandant ce que lui voulait ce petit homme, avant de se détendre un peu. L’écran devant lui affichait des symboles illisibles, une sorte d’alphabet étrange. Soudain, des liens saisissent ses poignets et ses chevilles, l’attachant littéralement à la chaise. La surprise du choc fait tomber le verre vide qui se brise sur le sol. En revanche, Lagbayaëmsahr garde toujours son cigare dans la main droite. Après le défilé d’images et de sons sur l’écran, les liens se desserrent enfin.

Le Fonctionnaire : Comment allez-vous ?

Lagbayaëmsahr (l’air épuisé) : Très bien, très très bien, je vous remercie mon brave mais je dois rentrer chez moi. J’espère qu’on se reverra, à la prochaine !

Mais avant même qu’il n’ait pu bouger de son siège, le petit homme chauve lui tend un bout de papier :

Le Fonctionnaire : Pourriez-vous remplir cette fiche de renseignements s’il vous plaît ?

Lagbayaëmsahr : Ecoutez, vous m’avez l’air très sympathique mais je n’ai pas le temps, je dois rentrer chez moi, bye !

Usant alors de son pouvoir de téléportation, Lagbayaëmsahr disparut dans un nuage de poussière blanche… avant de réapparaître exactement au même endroit. Regardant autour de lui d’un air dubitatif, il se tourne à nouveau vers son interlocuteur, qui lui tend toujours sa fiche :

Lagbayaëmsahr (gardant son calme malgré la situation) : Qu’est-ce que c’est que ces conneries ? Pourquoi mon pouvoir ne marche plus ? Comment je fais pour rentrer chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Fonctionnaire

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Un voyage imprévu   Jeu 21 Avr - 22:59

Le Fonctionnaire d'Etat fut, une fois encore, étonné de constater que n'importe qui pouvait sortir de la machine (Sensée épuiser considérablement le Nouveau Colon) sans ressentir une once de fatigue. Mais pas le temps d'ouvrir la bouche pour questionner l'étranger sur sa situation pré-Zadir ni même si les raisons du pourquoi du comment il n'était pas du tout épuisé (Mais cette interrogation était plus du facteur personnel que réellement professionnel, à vrai dire.), qu'un nuage de poussiére blanche coupa net la conversation en cours.

- Ah ouais!...

Remarquez, pour une fois, il n'aurait pas la tête coupée ou pire encore.
Sauf que les Dieux étant capricieux, le Nouveau Colon ne tarda pas à revenir.

- Ah! Vous revoilà!

Mais l'évènement imprévu et la mine réjouie du Fonctionnaire (qui va pouvoir accomplir dignement sa tâche de représentant de l'Etat) durent agacer le Nouveau Colon car celui-ci se dépêcha d'aligner une foule de questions.
Un ton sérieux s'imposait donc. Tout comme des suppositions d'ailleurs.

- Je pense que... Vous avez toujours votre pouvoir mais que les Dieux vous empêche de l'utiliser comme bon vous semble... Je veux dire... Vous ne pourrez jamais retourner par cette méthode chez vous. Ni même par une quelconque autre méthode d'ailleurs. Disons que vous avez été choisi, vous avez été élu par les Dieux pour venir vivre à Zadir pour le restant de vos jours. Pour les individus qualifiés de "Nouveaux Colons" (Ceux qui ne sont pas nés de Zadir en somme), je vous accorde que cette situation tout aussi brutale que pertubante est moche voire même trés moche. Il faudra que vous vous y fassiez et pour cela, beaucoup de monde, ici à Zadir, vous aidera à vous intégrer à la société...

Il farfouilla dans sa poche, en tirant une bourse remplie d'argent ainsi qu'une petite carte.
Tout comme la fiche de renseignement, tout cela lui fut donné.

INVITATION AUX NOUVEAUX COLONS
HORS DES REMPARTS
ZONES FERTILES
JARDINS D'EJHAM
HAUT PRETRE


- Je ne suis pas sûr de trés bien vous connaître mais remarquant vos penchants pour les bonnes choses et possédant un certain je-m'en-foutisme, je pense que vous vous entendrez trés bien avec le Camarade Sillon... C'est le représentant de la luxure, du pécher, des vices et des autres choses...

On ressentait un certain dégout et mépris dans la voix du Fonctionnaire qui déjà se pressait de pousser le Nouveau Colon hors du Palais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lagbayaëmsahr

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 20/04/2011
Localisation : Je te dirais bien que je suis là, mais je n'en suis pas sûr moi même...

MessageSujet: Re: Un voyage imprévu   Ven 22 Avr - 9:14

Après le discours du Fonctionnaire qui lui disait que son pouvoir ne lui permettrait jamais de rentrer chez lui, et que la seule chose à faire était de s’intégrer à la société locale, Lagbayaëmsahr retrouva un certain un calme et s’enfonça dans son fauteuil, l’air pensif. Le petit homme chauve lui tendit alors une petite carte et une bourse, avant de lui conseiller de rencontrer un certain « Camarade Sillon ». Lagbayaëmsahr prit tout ce qui lui donnait le Fonctionnaire et tira une nouvelle bouffée sur son cigare. Son serpent dormait sur ses épaules. Il regarda plus ou moins attentivement la fiche de renseignements.

Lagbayaëmsahr : Admettons, je ne peux pas rentrer chez moi… Comment je m’y prends alors ?

Devant la question sans sens ni intérêt du Nouveau Colon, le Fonctionnaire ne répondit pas.

Lagbayaëmsahr : Bon, peut importe. (il tire une nouvelle bouffée) Vous avez une plume et de l’encre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Fonctionnaire

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Un voyage imprévu   Ven 22 Avr - 13:28

Tout en poussant le Nouveau Colon hors du Palais, le Fonctionnaire marmonna pour répondre aux questions posées:

- Intégrez-vous à Zadir... Prenez une maison... Prenez une Religion... Izuur est trés bien... Izuur est grande... Recnontrez d'autres personnes... Vivez votre vie... Intégrez-vous...

On ignore pourquoi mais depuis l'évocation du "Camarade Sillon" le Fonctionnaire était devenu assez froid et parvenait trés difficilement à contenir des hoquets de dégout.
Et, à la derniére demande du Nouveau Colon, le représentant de l'Etat ne put t'articuler qu'un:

- Demandez au Camarade Sillon!... Il vous donnera tout se que vous voudrez et se chargera de l'administratif!

Cette fois-ci, le fonctionnaire mit le Nouveau Colon littéralement à l'extérieur du Palais avant de faire volte-face et de s'éloigner en ronchonnant:

- Aider un futur croyant d'Ejham!... Et puis quoi encore?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un voyage imprévu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un voyage imprévu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage imprévu.....
» Les gens du voyage
» Voyage dans le foin...
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» La fin d'un voyage [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zadir :: [RP] Zadir :: Le Palais :: Katiik-
Sauter vers: