AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Magie et éloquence. Les fugitifs

Aller en bas 
AuteurMessage
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Magie et éloquence. Les fugitifs   Dim 5 Déc - 23:00

<<Des terres ravagées, des cités en ruine, tant de vies sacrifiées, et pourtant, il n'y avait qu'un pour un tel désastres : la victoire. >>

Eole referma le livre, il venait de le terminer son livre. Les accidents des colonies agricoles ne s'étaient qu'il y à quelques jours mais il ne semblait pas qu'Eole soit particuliérement recherché. Il fesait beau dehors, le ciel était dégagé et le vent soufflait calmement, le maitre des vents était alongé au pied d'un arber qui le caché du soleil; il posa son livre et s'adressa à Lézard qui venait de le rejoindre dehors :

-Tu ne devrais pas sortir comme ça, maintenant de Celestia est accessible tout le monde peux se pointer n'importe quand et te voir ici. Tiens d'ailleurs ca avance ton sortilége?

Le magicien était en train de préparer un sort trés puissant et trés long qui lui permettrai d'aménager les sous-sols du manoir en laboratoire, il y habiterai et l'entré serait connu uniquement des deux compagnon. Avec l'aide des servantes, Eole cacherai Valeth et acceuillerai en sa demeure les representant du peuple.

Célestia était accessible à tous, elle était placée au dessus du désert, accostée à la tour, à coté du Jasmir, qui est son unique point d'acces depuis le sol. Pour tout étres qui ne vole pas, biensur.

Eole avait eu vent (comique non?) d'une prochaine visite de l'Etat. Un de ses amis au palais l'avais prévenu. Eole ne s'inquiétait pas, ce même ami l'avait prevenu qu'il ne s'agissait que d'une réprimende au sujet des dégàts sur les colonies agricoles.

Il devait être environ midi, les servantes préparaient le repas, l'odeur emplissait la petite ile volante. Il passa devant la cuisine pour aller dans la salle d'entrainement, il prit un épée en fer et piétre qualité et commenca à s'entrainer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignir Von Ankalagon

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2010
Localisation : Dans la salle du trône ou en affaires

MessageSujet: Re: Magie et éloquence. Les fugitifs   Lun 6 Déc - 21:43

Le soldat messager envoyé par la Sultan pour remettre un message apparemment des plus important au propriétaire de Célestia pris le seul chemin susceptible de l'y mener. Il se dirigea vers le Jasmir.

Étant parvenu tant bien que mal et le plus rapidement possible sur l'île volante, il accosta une demoiselle passant près de lui, se présenta en ces termes :

"Bonjour gente dame,
Je suis un messager envoyé depuis le palais de notre Sultane pour transmettre un message. Message que cette dernière envoie au maître de cette demeure, c'est pourquoi je me permet de vous demander où il se trouve."



La demoiselle lui ayant répondu qu'il devait s'en doute se trouver dans l'arrière cour pour s'entrainer, il se dirigea dans la direction indiquer et vit bientôt un homme faisant des exercices.

S'inclinant devant cet homme il lui dit :

"Vous êtes bien le Sieur Vantus "Eole" Aerith?
J'ai en ma possession un message de la part de Ma Dame le Sultane que je dois vous transmettre."


Lui ayant tendu le rouleau, Eole le prit, brisa le cachet en sire et lut :

"A l'intention de Sire Ventus Eole Aerith,

"Je vous serai reconnaissante de venir déjeuner en ma compagnie dés que cela sera possible.
"Les nouveaux tarifs sur le vent et les taxes qui y sont liées doivent être traités.

"Merci de me répondre au plus vite et de m'indiquez vos dispositions.

"Sultane Alsin"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Magie et éloquence. Les fugitifs   Mar 7 Déc - 19:27

-Tu ne devrais pas sortir comme ça, maintenant de Celestia est accessible, tout le monde peut se pointer n'importe quand et te voir ici. Tiens d'ailleurs ça avance ton sortilège ? questionna le Seigneur des Vents, visiblement surpris de le voir approcher.

-Encore quelques heures, et il sera achevé. Après tout, il ne s'agit que d'un transport d'une grande quantité de matière par voie magique, répondis Lezard Valeth, le plus sérieusement du monde. Je tenais juste à te prévenir : un homme, probablement un messager, arrive à Célestia dans l'intention de te voir.
Il eut un léger sourire moqueur, avant d'ajouter : Aie l'air naturel !

Le messager en question arriverait d'ici quelques minutes dans la cité volante, et Lezard Valeth jugea plus sage de se retirer dans ses nouveaux "quartiers".

Il dévala plusieurs escaliers, descendant au plus profond du manoir aérien. Dans la plus grande de ces salles inutilisées, il avait tracé, à même le sol, un cercle magique particulièrement complexe, de plusieurs mètres de diamètre.

Ces cercles, souvent associés à des pentacles et à d'autres formes géométriques plus ou moins fastidieuses à tracer, jouaient le rôle de catalyseurs dans les réactions magiques et alchimiques. Ainsi, un sort jeté par un magicien placé au milieu de l'un de ses cercles obtenait un bonus de puissance proportionnel à la taille et à la complexité du cercle. De même, un alchimiste plaçant l'objet de sa transmutation au centre d'un cercle parvenait toujours à un résultat bien supérieur à celui qu'il aurait obtenu sans l'usage du cercle.

Malheureusement, tracer l'un de ces cercles lors d'une bataille relevait de l'impossible, car leur création requérant une concentration considérable, la moindre erreur dans le tracé réduisant à néant son effet. D'autant qu'un temps relativement long était nécessaire, même pour les plus grands spécialistes.

Lezard Valeth avait donc tracé un cercle lui prodiguant la puissance nécessaire à l'exécution du sortilège.

Les cachots dans lesquels il se trouvait ne pourraient le cacher indéfiniment. Il avait donc décidé d'enterrer ses quartiers encore plus profondément, dans la roche en suspension qui soutenait le manoir de Célestia. Plus large que le grand bâtiment, et épaisse d'une dizaine de mètres entre le plancher des cachots et le vide, l'île serait un abri sûr, auquel ses ennemis ne penseraient certainement pas.

Afin de creuser la roche, Lezard Valeth avait donc pensé à un moyen simple, qu'il utilisait souvent : le sortilège de téléportation. A ceci près qu'il allait, cette fois, non pas se transporter lui même, mais déplacer plusieurs tonnes de roche, qu'il rejetterait au-dessus de la mer.

Il avait conçu un plan détaillé de ses futurs appartements, calculant avec précision les limites de l'effet du sortilège. Il fallait en effet créer des murs épais, et laisser plusieurs piliers de roche afin de solidifier la structure. Le cercle avait été tracé en tenant compte de tous ces paramètres, d'où son extrême complexité.

Il acheva ce long travail quelques heures plus tard, attendant le départ du messager de la Sultane, et de toute personne étrangère à la cité volante. La déferlante d'énergie serait telle que même un novice dans l'art de la magie pourrait percevoir quelque chose.

Lorsque toutes les conditions furent réunies, il se plaça au centre du cercle et entama la longue incantation du sortilège de téléportation, dont il utilisait habituellement une version abrégée afin de se déplacer.

Le cercle brilla d'une lueur intense, et un grand bruit se fit entendre dans les sous-sols, qui dura quelques secondes. Puis, plus rien.

Lezard Valeth découvrit avec satisfaction la petite ouverture qui était apparue devant lui. Il s'y glissa et découvrit, plusieurs mètres plus bas, un grand espace à plafond bas, creusé à même la roche. On discernait, dans la pénombre, plusieurs portes menant à d'autres pièces.

Il fit alors jaillir une illusion au niveau de l'ouverture, un étage plus haut, dans le but de la dissimuler parfaitement. Il ressortirait plus tard pour annoncer son résultat au seigneur des lieux.

La réussite était totale.. Lezard Valeth sourit avec satisfaction. Il était temps d'aménager cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Magie et éloquence. Les fugitifs   Mar 7 Déc - 21:20

Eole s'entrainait à l'épée, la lance et au corps à corps. Souvent il s'équipait de poids aux jambes, aux bras et au dos.
Il s'entrainait particuliérement à augmenter ses réflexes et sa vitesse, il avait besoin de réactivité et d'esquives durant les combats.

Un homme maigre, grand, habillé de hautes coutures vertes. Il ressemblait à un plouc. Il était ici pour adresser un message au maitre des lieux.

Eole prit le message et lit sans conviction son contenu. Il appella une de ses servante pour qu'elle le range, dans la poubelle la plus proche et confia au ridicule messager de la Sultane sa réponse. C'est à dire qu'il ne se déplaceait pas, et qu'elle est la bienvenu chez lui.

Quand le soldat quitta les lieux, Eole reprit son entrainement avec autant d'ardeur qu'avant l'intrusion de se ridicule humain. Il passa toute sa journée dans la salle d'entrainement et s'arreta quand une puissante vague d'énergie magique cloua Eole un genou à terre, il était exténué par son entrainement et ne pu résister au sort de Lezard.

Quelques servantes, aprés l'avoir aidé à se relever déplacérent l'ile pour la nuit pendant que leur maitre était en train de rejoindre le magicien dans les sous-sols.

La nuit commencait à tomber sur Zadir et le diner se passa rapidement, Lézard et Eole discutèrent de la suite du plan et de l'aménagement de ses quartiers. Eole demanda à Lezard quelques service magique, tel que le renforcement magique ses armes et un brouilleur magique, par exemple un tapis, pour masquer les vagues magiques dégagé de son laboratoire. Quant aux filles, elles discutaient des activités qu'elles feraient demain.

Apres le repas, Eole s'assit au bord de son ile, les jambes dans le vide. C'était une sensation assez semblable à quand il pouvait voler. Il enleva sa chemise et déplia son immense aile noir. Une larme coulait le long de sa joue, il sourit et rit. Il ne regrettait rien, ni les carnages, ni la terreure qu'il avait semé dans son monde, d'où il ne lui restait quelque bribes. Il aurait seulement voulu garder sa magnifique aile.

-A partir de maintenant, j'ai de quoi m'amuser. Et, dit-il en s'adressant aux dieux les yeux rivés vers le ciel, rien de tout se que vous m'offrirez m'arretera. Tuez moi ou renvoyez moi, mais quoi que vous fassiez je resterai votre ennemi.

Une servante entama un massage au Maitre des Vents, il lisait dans son lit avec les filles qui s'occupait de lui. Lezard devait étre en train de se reposer ou de s'élogier.


La Nuit se passa sans encombre, cependant la nuit d'Eole fut agitée à cause d'un mauvait réve. L'image et la douleur qu'il avait ressenti quand son aile lui fut arrachée. Il se leva en sursaut, il transpirait.
L'innébranlable guerrier en prois au tourment. Il avait honte, il se dirigea vers la salle de bain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Magie et éloquence. Les fugitifs   Mer 8 Déc - 22:34

Sa tâche achevée, Lezard Valeth entreprit de tisser un nouveau sortilège, afin d'"imperméabiliser" la nouvelle structure. De fait, les émanations magiques que produiraient inévitablement ses expériences s'en retrouveraient largement atténuées, et seuls des mages de très haut niveau seraient capables de les percevoir. Il complexifia également l'illusion dissimulant l'étroit passage qui lui permettait de communiquer avec les étages supérieurs.

Lezard Valeth aménagea ensuite rapidement les quelques pièces qu'il avait mises à sa disposition : Une table, du matériel de magie et plusieurs bibliothèques, vides pour l'instant, dans la salle où il mènerait diverses expériences de nature magique ou alchimique. Des barreaux dans le cachot ou vivrait Bellion, l'homoncule, cachot qui pourrait également servir lors d'une éventuelle prise d'otage. Enfin, une pièce plus spacieuses que toutes les autres réunies, et qui servirait dans le cas d'expériences à grande échelle. Le nouvel "appartement" comportait également plusieurs pièces à vivre, meublées en conséquence.

Satisfait de sa création, Lezard Valeth s'installa et se concentra sur les objectifs qu'il devrait rapidement atteindre. Installer le chaos dans le pays se révélerait très simple et divertissant, avec l'aide du Seigneur des Vents. Zadir était depuis bien longtemps la proie de tensions dans toutes les classes de la société : les haines raciales entre nomades, métèques et citoyens ou entre colons et nouveaux colons étaient une réalité, les différences de point de vue entre religieux et scientifiques menaçaient de dégénérer à chaque instant, des religieux qui d'ailleurs ne parvenaient pas à se mettre d'accord entre eux...

Il ne s'agissait là que d'une infime partie des tensions réelles pouvant amener une guerre civile. La seule institution capable de maintenir la paix dans de telles conditions était l'armée. Celle-ci tenait une grande place dans le budget du Sultanat, et ses chefs comptaient parmi les ministres les plus influents.

En conséquence, provoquer une guerre civile serait un jeu d'enfant. Les moyens étaient multiples pour déclencher la tempête qui mettrait Zadir à feu et à sang.

Cependant, son deuxième objectif, l'annihilation du Panthéon, se révélait nettement plus complexe. Lezard Valeth y avait réfléchi à maintes reprises, et la meilleure solution consistait certainement à devenir lui-même un Dieu, avant de partir chasser ses proies. En tant qu'êtres immatériels, ceux-ci ne possédaient pas d'existence physique à proprement parler. Ils ne pouvaient donc pas être blessés par un moyen conventionnel quel qu'il soit, même par la plus puissante des magies. De plus, le corps physique de Lezard Valeth avait à plusieurs reprises montré ses limites. Il devait donc trouver un moyen de s'en débarrasser, et pour ce faire, deux options s'offraient à lui : séparer directement l'âme et le corps, ou changer la structure du corps lui-même.

Dans les deux cas, il devrait aller plus loin qu'aucun alchimiste avant lui. Fort heureusement, il en avait les moyens. Après tout, n'avait-il pas créé la Pierre Philosophale ? La substance légendaire lui serait d'une grande aide dans son entreprise. D'autant qu'il avait côtoyé le divin à plusieurs reprises. La première fois, dans son laboratoire des égouts de la capitale, puis dans le Tombeau de Kamec. Il ne s'en était pas immédiatement rendu compte, mais il le comprenait à présent.

Cependant, il n'avait pas pu analyser entièrement cette énergie inconnue lorsqu'il l'avait ressentie, même si sa sensibilité de mage de haut niveau lui avait permis de comprendre une chose : il ne s'agissait en aucun cas d'une substance divine et inaccessible, comme se plaisaient à le répéter les religieux. Si il parvenait à identifier et à reproduire ne serait-ce qu'une infime partie de cette énergie, il parviendrait à en comprendre l'origine, à savoir l'essence, la matière divine.

Un jour prochain, Lezard Valeth reproduira cette matière, et l'intégrera à son corps et à son esprit. Ce jour-là correspondra à la fin de l'univers tel qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventus "Eole" Aerith

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/09/2010
Localisation : Celestia

MessageSujet: Re: Magie et éloquence. Les fugitifs   Mer 8 Déc - 23:56

Kyrie, la plus jeune des servantes, avait pour habitude de se laver avec son maitre. Elle se leva quand elle l'aperçu se lever au milieu de la nuit. Elle sentait qu'il était différent, quelque chose le tourmenté. Il décida de le suivre jusqu'à la douche, cependant une fois sur les lieux elle ne trouva pas son maitre mais une des fenetres du Manoir grande ouverte. Sa nuisette volée au vent quand elle ferma la fenetre. Kyrie regarda un instant dehors, puis sur le rebord se trouvait une lettre.

Elle accourra vers ces "soeurs", les réveillèrent et leurs lu la lettre:

Mes chères filles.

Je suis parti en urgence. J'ai un travail à faire et je ne serai pas retour avant un petit moment.
Alors, je vous demande de déclencher les protections du Manoir, et de joindre la seconde page de cette lettre à notre inviter.
Je sais que l'on à pas passé beaucoup de temps ensemble ces derniers temps, et je m'en excuse.

Prenez soin de vous.

La lettre pour Lézard contenait la façon de traverser la protection de l'ile et la consigne de détruire la lettre.

Liha, la filles des fermiers tué par Lezard (elle n'était d'ailleurs pas au courant), commença les préparatifs pour lever la protection. Elle savait que si son maitre leurs avait demandé ça c'est qu'il ne reviendrai pas tout de suite.

Les jumelles, Kyla et Leae, éloignèrent l'ile pour la placer au milieu de la mer. L'ile arriva à l'aube.

Les 3 soeurs, qu'il à eu à un marchant d'esclave dans le désert, étaient les plus douées dans la maitrise du vent et s'intallèrent chaqu'une à un emplacement définie. L'ile avait 3 pointes, il y avait un emplacement à chaqu'une d'elles. Puis elles commencèrent à créer un tourbillon autour de l'ile.

Il restait 39 servantes qui, à tour de rôles, se relayaient pour assister les 3 trois autres. Ainsi le tourbillon était efficace en permanence. De plus, placée au dessus de la mer, l'eau était emportée par le vent créant ainsi un barrage d'eau autour du manoir.

Ce plan, dit "AeroKlie" était une idée de Julitia. Elle était anciennement académicienne est renommé pour sa perplexité et ses idées innovantes. Elle s'occupait durant la manoeuvre que tout aller pour le mieux et devait prévenir toute faille éventuelles.

Elles avaient toutes un rôle important à jouer. Rouge était une ancienne médecin de Zadir, trés compétente et taciturne, elle offrait des résultats époustouflants.

Elles savaient toutes trés bien se servir du vent et avaient en permanence sur elle une arme, un gantelet serti de 4 lames rétractables.

Gael, la cuisinière en chef, devait s'occuper des réserves d'eau et de nourriture.

Sasha, s'occupait des animaux présents sur l'ile.

Bref, toutes avaient un rôle, et elles resteraient fidèles à leurs maitre. Cette protection, AeroKlie, servait à rendre l'ile TOTALEMENT aux personnes qui ne pouvaient voler et qui n'était pas initier à l'unique passage sous peine de déchirement violent.

Julitia, alla voir Lezard quand AeroKlie fut terminé pour savoir si il avait une idée pour améliorer le systéme. Elle avait un peu peur du magicien et ressentait aussi une certaine admiration. Il devait certainement être puissant pour qu'il puisse s'attirer les faveurs de son maitre. Et elle connaissait son histoire, elle l'avait lu. Heureusement pour elle quitta l'académie une journée avant le massacre.
Julitia descendit et appela Lezard il devait être 10h et il était certainement réveillé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lezard Valeth

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Magie et éloquence. Les fugitifs   Jeu 9 Déc - 17:49

Plongé dans un livre d'alchimie complexe détaillant les relations entre corps, esprit et âme, Lezard Valeth ne se rendit pas tout de suite compte que l'on pénétrait dans ses appartements.

Un bruit de pas le tira de ses réflexions, et il leva brusquement la tête pour constater l'arrivée d'une jeune femme, probablement l'une des innombrables servantes du maître des lieux. Surpris, il reprit rapidement contenance avant de s'éclaircir la voix :

-Que puis-je pour vous, gente dame ?

Lezard Valeth avait ressenti le mouvement qui avait agité le sol pendant une bonne partie de la nuit, et la servante lui exposa rapidement, d'une voix tremblante, les objectifs de son maître, ainsi que le fonctionnement complexe du système de protection mis en place. Le Seigneur des Vents disposait d'une véritable armée à la mécanique bien huilée, un atout important dans la guerre qui se préparait.

La servante lui tendit ensuite une lettre qu'il lut rapidement, avant de lui demander son avis pour une amélioration éventuelle de ce système. Il n'était en effet pas infaillible, et Lezard Valeth en expliqua rapidement les raisons :

-Entourer l'île d'un tourbillon tel que celui-ci est une excellente idée, Célestia se trouvant à l'abri de toute attaque par des moyens conventionnels comme les Zeppelins. Cependant, plusieurs défauts apparaissent : Tout d'abord, la possibilité de traverser le tourbillon par voie subaquatique, même si cela me semble peu exploitable.
Ensuite, la possibilité qu'on les mages de haut niveau de créer une faille dans le continuum espace-temps, par le biais d'un sort dit "de téléportation". Je ne sais aucunement si l'armée dispose d'un pion tel que celui-ci, mais cela pourrait tout de même se révéler dangereux. D'ailleurs, dans sa lettre, votre maître m'explique comment sortir de l'île dans ses conditions... Comme je vous l'ai dit, un mage de haut niveau pourra aisément passer à travers un mur d'eau tel que celui-ci.


La lettre, qu'il tenait toujours dans sa main, commença à brûler doucement, sous les yeux étonnés de la servante.

Enfin, un dernier défaut et non des moindres, le fait qu'une telle protection ne soit active qu'au dessus des eaux, par conséquent nous ne pourrons bouger sans faire disparaître la protection.
Concernant une éventuelle amélioration, je pourrais créer plusieurs installations qui créeraient un système de défense très performant, mais à présent que je suis sur l'île pour quelques temps, il ne me semble pas nécessaire de se presser[, mais je vous promets d'y réfléchir. De toute manière, s'il vient à l'État l'idée d'attaquer l'île, ils le feront avec leurs meilleures unités, qu'aucune éventuelle protection ne pourra arrêter.


La servante ne put dissimuler une légère moue contrariée, qui confirma l'impression qu'avait eue Lezard Valeth auparavant. Il avait déjà rencontré cette femme.

-Concernant votre maître... Pourquoi n'est-il pas venu m'entretenir de tout ça lui-même ?

La jeune femme lui annonça rapidement le départ de son maître, avant de tourner les talons, affirmant avoir avoir beaucoup de travail à accomplir avant la fin de la journée.

Cette suite de jeunes femmes présentes dans le château représentait à la fois un avantage et un immense inconvénient. Si elles étaient effectivement parfaitement disciplinées et très efficaces, rien ne garantissait leur fidélité. Le Lithien en semblait persuadé, mais Lezard Valeth en doutait. S'il découvrait que l'une d'elles projetait de les trahir, ou même se comportait étrangement, il n'hésiterait pas à la supprimer.

Concernant le départ du Seigneur des Vents, Lezard Valeth doutait que ce soit pour une raison valable. Quoi qu'il en soit, il décida de poursuivre son étude.

Quelques heures plus tard, il comprit enfin. Il se leva brusquement et disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magie et éloquence. Les fugitifs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Magie et éloquence. Les fugitifs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magie des hommes-lézards
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie Waaagh.
» [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!
» Pratiquant la magie au clair de lune...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zadir :: [RP] Hors Des Remparts :: Le Désert :: Le Jasmir :: Célestia-
Sauter vers: